Hiruko

Les deux chroniques Kojiki et Nihonshoki mettent en lumière deux mythes de Hiruko : le mythe de l'enfant infirme, l'enfant-sangsue né de l'union non rituelle et confié à l'eau dans la barque de roseaux dans le Kojiki ; et le mythe du personnage solaire, le Jeune Soleil, dans le Nihonshoki, personnage devenu malfaisant et qui aurait entravé le mouvement du soleil et provoqué le cataclysme. Il serait également un bouc émissaire qui, en détruisant tout, donnerait au monde une nouvelle vitalité.

Dans quelques temples shinto Hiruko est identifié à Ebisu.

❖ Légendes

A l'origine Hiruko fut le premier fils d'Izanagi et d'Izami qui n'ayant pas respecté le rituel sacré du mariage engendrèrent un être difforme né sans os, comparable à une sangsue ou une méduse. Le couple déposa Hiruko ("Enfant sangsue") sur une nacelle de roseau et le laissa flotter sur la mer.

Hiruko

D'après une variante citée par le Nihonshoki, après le soleil et la lune, naquit le dieu Hiruko, dont le nom est interprété comme « enfant-sangsue ». Le professeur Florentz (op. cit., p. 286) estime que cette explication étymologique est défectueuse et que fort probablement Hiruko est une divinité solaire masculine rejetée dans l'ombre par le culte d'Amaterasu, divinité protectrice de la tribu conquérante de Yamato. Dans d'autres textes nous trouvons la mention d'un dieu dont le nom peut être abrégé en Nigi-haya-hi, ce qui signifie « le soleil-doux-et-rapide », c'est-à-dire le soleil matinal. Par la comparaison des textes, on peut établir que ce dieu solaire était le frère de Ninigi, petit-fils d'Amaterasu. Les compilations des anciens textes, en essayant de constituer un ensemble mythologique avec les anciennes traditions et les noms des dieux qui avaient été préservés, ont singulièrement compliqué les origines des croyances japonaises. Le professeur G. Katô, dans son ouvrage sur le Shintô (Annales du musée Guimet, tome L, p. 135, 1931) cite un cas typique où quatre divinités sont artificiellement amalgamées en une seule. Il faut aussi se rappeler qu'en voulant établir une orthodoxie, les compilateurs du Nihonshoki et du Kojiki ont tranquillement détrôné et ravalé beaucoup de divinités

Hiruko était peut être un ancien dieu du soleil dont le culte fut remplacé par celui d'Amaterasu lorsque le clan Yamato vint à dominer, à partir du IIIe siècle.

❖ Filiation
Izanami Izanagi
HIRUKO
Epouse* / amante Enfants
?  
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]