Valerius Flaccus

Caius Valerius Flaccus est un auteur latin du premier siècle sous le règne des empereurs Vespasien et Titus qui a écrit les Argonautiques.

Caius Valerius Flaccus vécut à Rome sous le règne de Vespasien, auquel il dédia son poème, peu après la prise de Jérusalem par Titus, événement qui se rapporte à l'an 70 de notre ère, et auquel Valerius fait allusion au commencement de son ouvrage. Il paraît encore, par le début de son poème, qu'il était l'un des quindécemvirs chargés de garder et de consulter les livres Sibyllins, qui, selon l'opinion commune des Romains, renfermaient toutes les destinées de Rome.

Quant à la patrie de Valerius, deux épigrammes de Martial (liv. I, ép. 62 et 77) sembleraient indiquer qu'il était né à Padoue, ville déjà célèbre par la naissance de Tite-Live, et de Stella, poète contemporain et ami de Valerius. Le surnom de Setinus, tiré de la ville de Setia (aujourd'hui Sezza) dans l'ancien Latium, indiquerait tout au plus qu'il avait demeuré longtemps dans cette ville, avant de se fixer à Rome, et qu'elle l'avait adopté au nombre de ses citoyens.

C'est encore sur la foi de Martial, et l'autorité d'une de ses épigrammes, que l'on a supposé notre poète peu favorisé des dons de la fortune. Martial lui conseille en effet (liv. I, ép. 77) de renoncer au commerce stérile des Muses, pour suivre la carrière plus lucrative du barreau. Mais comment concilier ce conseil, et le motif surtout qui le dictait, avec cet autre endroit (liv. XII, ép. 74) où le poète félicite son ami de réunir toutes les jouissances du luxe le plus recherché? avec cette jolie maison de campagne de Baïes, où il se propose de l'aller voir (liv. XI, ép. 81)? avec la vie voluptueuse enfin que menait Valerius dans l'île de Chypre, où il était allé faire un voyage (liv. IX, ép. 92)?

La dignité même de quindécemvir, dont il était revêtu sous Vespasien, dignité importante, qui conduisait souvent aux plus grandes charges, ne semble-t-elle pas confirmer que Valerius jouissait au moins de ce qu'on appelle une honnête aisance? De deux choses l'une : ou d'étranges et heureuses révolutions s'étaient opérées dans la fortune du poète des Argonautes, ou Martial ne parle pas de la même personne. Il est hors de doute, toutefois, que Valerius fut intimement lié avec Martial, et avec Stella, également ami de Martial, qui réunit souvent les deux poètes dans l'hommage de sa reconnaissance et de son amitié (liv. IX, ép. 56; liv. X, ép. 48).

On n'a rien de bien précis sur l'époque de la mort de Valerius Flaccus  qu’on situe vers 90 de notre ère.

Son oeuvre principale est les Argonautiques qui raconte l'histoire de Jason en quète de la toison d'or ainsi que la passion naissance de Médée pour le héros. Il s'est inspiré très librement de l'oeuvre d'Apollonios de Rhodes.

Vous trouverez en suivant ce lien Itera Electronica le texte en latin avec une traduction en français.

Sources : Caius Valerius Flaccus de Charles Louis Fleury Panckoucke

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


05-Jan-2021
https://mythologica.fr