Catulle

Catulle (Caïus Valerius Catullus), poète latin, né à Vérone, selon Suétone, d'une famille distinguée, sans doute en 84 avant notre ère, mort vraisemblablement en -54.

Catulle réconfortant Lesbie
après la mort de son moineau.
Antonio ZUCCHI
© National Trust, Nostell Priory

Il arriva à Rome en -68 , il passa la plus grande partie de sa vie d’homme fortuné dans cette ville. Il a mené une existence toute mondaine, ne se mêlant guère à la politique.

Comme écrivain, deux traits le caractérisent :
c'est le premier en date des poètes personnels chez les Romains;
il est aussi le premier qui considère que l'art a une valeur propre, indépendamment de toute idée d'utilité pratique.

Son oeuvre, assez courte, comprend deux parties très différentes :
d'abord des poèmes érudits, rappelant chez nous ceux de Ronsard, imités, sinon traduits, de la poésie grecque et surtout alexandrine, comme l'Epithalame de Thétis et de Pélée.
Mais ceux qui lui assurent l'immortalité et l'ont fait comparer à Musset, ce sont des pièces sur des sujets divers, ironiques, tendres ou passionnés, où le poète déploie un vif accent de sincérité et un sentiment profond dans son amour pour la fameuse Lesbie : on s'accorde à reconnaître en cette dernière la sœur de P. Clodius Pulcher, l'ennemi de Cicéron, Clodia, fameuse par sa beauté, son esprit, son luxe et ses mauvaises moeurs.

Vous trouverez en suivant ce lien Itera Electronica le texte en latin avec une traduction en français.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


05-Jan-2021
https://mythologica.fr