Vampire

Le vampire, mort et enterré, continue son existence en buvant le sang des vivants qui, une fois morts, deviennent vampires à leur tour.

Vampire
Vampire par Hildebrandt

Cette superstition, très ancienne dans la littérature. (Sumer, Egypte, lsraël et Chine), a été étudiée par dom Augustin Calmet dans son Traité sur les apparitions (1731). Elle devait devenir un des thèmes principaux du genre fantastique :
Hoffmann (Le Comte Hippolyte),
Balzac (Le Centenaire),
Gautier (La Morte amoureuse),
Tolstoï (La famille du vourdalak),
Sheridan Le Fanu avec Carmilla (1871),
et surtout Bram Stoker avec Dracula (1897)

Héritier du plus lointain folklore vampirique, Dracula est un "Nosferatu" (non-mort)

Les points faibles du vampire sont un besoin régulier de sang frais qui le contraint à vivre à proximité des vivants ; l'obligation de reposer entre l'aube et le crépuscule sur une terre consacrée car il craint les rayons du soleil; une allergie prononcée à l'ail, aux hosties et aux crucifix.
En revanche il est rusé, impitoyable, doué d'une force exceptionnelle, et capable de changer de taille et d'apparence (en chauve-souris par exemple).
Conformément aux préceptes de la vieille "Historia Regis Anglicarum", chronique en latin de William de Newburgh, le seul moyen efficace pour le neutraliser à jamais est de lui percer le cœur avec un pieu.

Une mention spéciale à Catherine L. MOORE (USA 1911-1987 ) épouse de Henri Kuttner, qui a renouvellé le genre avec Shambleau. Un jour, au détour du marché de Lakkmandar, Northwest Smith, l'archétype de l'aventurier spatial, mercenaire romantique aux amours non humaines, se dresse seul contre une foule hostile. A ses pieds s'est réfugiée une pitoyable créature, tout à la fois femme, animal et végétal... Et Northwest sera confronté avec le mythe le plus fascinant et le plus redoutable que l'homme ait jamais rapporté du fond du cosmos : une Shambleau, une vampire de l'esprit.

Le genre a aussi évolué vers le comique avec le film le bal des vampires de Roman Polanski voire en comédie musicale (et le film culte de Jim Sharman) comme The rocky horror pictures show de Richard O'Brien en 1975 qui detient le record absolu d'un oeuvre le plus longtemps distribuée puisqu'elle continue toujours à être jouée devant des fans en délire. Il faut dire que le mélange de vampires transexuels de transylvanies et de créatures crées pour les sens, le tout matinés de rock est tout à fait détonnant.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]