Narmer

La palette à fards a été découverte par l'archéologue anglais James Quibell lors de fouilles en 1897 / 98 dans les résidences royales de Hiérakonpolis. Cette palette de schiste vert daterait du XXXII ième siècle est actuellement exposée au musée égyptien du Caire.

Le premier document attestant l'unification des « Deux Terres» est une palette votive, celle du roi Narmer (sans doute le légendaire Ménès) découverte à Nekhen (Hierakônpolis), en Haute-Egypte, elle montre le fondateur de la Ise dynastie coiffé de la couronne blanche de Haute-Egypte sur une face; sur l'autre, de la couronne rouge de Basse-Egypte.

Palette de Narmer

1) Des deux côtés se trouve la tête de la déesse Hathor.

2) Hiéroglyphes (le poisson chat « naar » et le ciseau « mr ». ) du nom du pharaon inscrits dans le serekh, façade du palais) qui symbolise la royauté.

3) Perché sur des plants de papyrus, le faucon Horus de la Haute Egypte tient un prisonnier.

4) Pharaon coiffé de la couronne blanche de la Haute Egypte et armé d'une massue va frapper un adversaire agenouillé. Ce motif sera perpétué sur de nombreux monuments tout au long de l'histoire égyptienne.

Pour voir le verso placer la souris sur l'image ci-contre

Sur le verso de la palette se trouve la cupule à fard entre le cou démesuré de deux léopards tenus en laisse. Mais certains pensent que ces palettes avaient une fonction votive.

Pharaon coiffé de la couronne rouge de la Basse Egypte et précédé par son vizir et quatre porte étendard va défiler devant dix corps d'adversaires décapités. Derrière lui vient son porteur de sandales.

 

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
https://mythologica.fr