Tap
Tap ou Gaap

Tap ou Gaap, grand président et grand prince aux enfers. Il se montre à midi lorsqu’il prend la forme humaine. Il commande à quatre des principaux rois de l’empire infernal. Il est aussi puissant que Byleth. Il y eut autrefois des nécromanciens qui lui offrirent des libations et des holocaustes ; ils l’évoquaient au moyen d’artifices magiques qu’ils disaient composés par le très-sage roi Salomon ; ce qui est faux, car ce fut Cham, fils de Noé, qui le premier commença à évoquer les esprits malins.

Il se dit servir par Byleth et composa un art en son nom, et un livre qui est apprécié de beaucoup de mathématiciens. On cite un autre livre attribué aux prophètes Élie et Élisée, par lequel on conjure Gaap en vertu des saints noms de Dieu renfermés dans les Clavicules de Salomon.

Sceau

Si quelque exorciste connaît l’art de Byleth, Gaap ou Tap ne pourra supporter la présence dudit exorciste. Gaap ou Tap excite à l’amour, à la haine. Il a l’empire sur les démons soumis à la puissance d’Amaymon. Il transporte très promptement les hommes dans les différentes contrées qu’ils veulent parcourir.

Il commande à soixante légions

Sources : Le dictionnaire infernal de Collin du Plancy, 1863

Il est mentionné au 36e rang dans le Pseudomonarchia Daemonum et au 33e dans le Lemegeton

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]