Pan Gu
Pangu

Le plus grand récit cosmogonique de Chine décrit la création du monde par un dieu originel nommé Pan Gu. Son culte a survécu parmi certaines minorités ethniques du sud (les Miao, les Yao, les Li..).
Ce dieu serait né de la rencontre du yin et du yang, les deux forces primordiales de l'univers.

Dans les ténèbres Pan-Gu surgit d'un énorme œuf primordial et il se développa à l'intérieur pendant 18000 ans. Puis avec une hache qu'il avait fabriquée, il fendit l'œuf qui s'ouvrit.

Les parties transparentes et légères se mirent à flotter pour constituer le ciel en montant d'un zhang (3,58m) par jour; de même les parties lourdes et opaques commencèrent à s'enfoncer d'un zhang par jour pour former la terre.


Pan Gu

Alors, Pan Gu se dressa. Pour empêcher la terre, encore fluide, et le ciel de se mêler à nouveau, il grandit d'un zhang par jour et les maintint écartés. Pendant encore 18 000 ans, la terre et le ciel, ainsi séparés, se solidifièrent. Pan Gu put enfin se reposer, il s'étendit et mourut.

De son souffle naquirent le vent et les nuages, sa voix se mua en tonnerre, son œil gauche en soleil, son œil droit en lune, ses cheveux et ses moustaches en étoiles dans le ciel. Les autres parties de son corps donnèrent naissance à des éléments constitutifs de la terre, comme les montagnes, les fleuves, les chemins, les plantes, les arbres, les métaux, les pierres précieuses et les rochers. De sa transpiration jaillirent la pluie et la rosée.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]