Oengus

Oengus (Mac Og ou Aongas-Og ou Oenghus ou Angus ou Aengus) était le dieu de l'amour, il était le fils adultérin de Dagda, le dieu-druide, et de la déesse des eaux, Boann épouse d'Elcmar.

Beau garçon, le dieu de l'amour était toujours accompagné de quatre oiseaux. Ses baisers sont censés se transformer en oiseaux qui sifflent des chants d'amour. Sa musique attire à lui tous ceux qui l'entendent.

• Naissance.

Dagda fit de Boann sa maîtresse en profitant de l'absence de son mari, Elcmar, qu'il avait envoyé en mission au loin et, pour qu'il ne remarquât rien, il avait été jeté un sort sur Elcmar, ainsi les neuf mois qu'il avait passé au loin lui semblèrent durer un seul jour.

Oengus fut appelé Mac Og (jeune fils), car selon Boann "il est le fils conçu et mis au monde le même jour."

Dès sa naissance, Oengus avait été recueilli par Midir, dieu de l'Autre Monde, qui l'avait élevé jusqu'à l'âge de neuf ans.

• Propriétaire.

Dans un texte intitulé De Gabail in t-Sida (« la Prise du Sid ») on raconte que le jeune dieu dépossèda son père en lui demandant de lui prêter sa résidence du Brug na Boinne (demeure de la Boyne) située dans le tumulus de Newgrange pour un jour et une nuit. C'était un endroit merveilleux. Il y avait trois arbres qui portaient perpétuellement des fruits juteux, un porc toujours vivant et sur pied ainsi qu'un cochon cuit à point, un vase contenant une boisson excellente, et tout cela ne diminue jamais même si on en consommait.
Le délai écoulé, Dagda vint réclamer la restitution de son bien, et Oengus l'enfant lui répondit malicieusement qu'un jour et une nuit était l'équivalent de l'éternité comme tout le monde le savait et donc que la cession est faite à jamais.
Mais un autre texte, le Tochmarc Étaine (« Courtise d'Étain ») donne une version bien différente c'est le Dagda qui s'arrange pour déposséder, par magie et ruse juridique, Elcmar de sa résidence et y installer son fils en lieu et place.

• Amoureux.
Angus
Oengus par John Duncan

Dans un rêve, il s'éprit de la belle Caer Ibormaith, et ne sachant où la trouver, il tombe gravement malade pendant un an. Les médecins consultés avouèrent leur ignorance, alors on alla trouver Fingen, le médecin de Conchobar. Il reconnaissait au visage de l'homme la maladie qui était la sienne et il reconnaissait à la fumée qui sortait d'une maison le nombre de ceux qui étaient malades.

Une fois guéri, il identifia le père, Ethal, de la jeune fille mais ce dernier refusa de lui donner la main. Alors Oengus l'obligea à lui dire où elle se cachait, En fait Caer Ibormaith avait décidé de vivre une partie de sa vie sous la forme d'un cygne. Il la découvrit effectivement nageant sur un lac, sous l'aspect d'un cygne au milieu de cinquante fois trois autres oiseaux. Le jour de Samain, il se transforma lui aussi et alla chercher la jeune fille.
Il est le père adoptif de Diarmuid Ua Duibhne.

Il était le protecteur de plusieurs héros, notamment Diarmait du cycle des Fenians; une de ses défenses importantes était un manteau d'invisibilité. Il a conseillé Eochaid, qui avait fugué avec son mère adoptive, de ne pas camper sur sa prairie (de Angus), et puni le héros de l'ignorer. Angus Óg était aussi le père de Maga, l'ancêtre de la Branche Rouge. Il est parfois crédité d'un fils, Nemanach, et parfois avec une femme, Nuamaisi. Il s'accouple avec Eithne, la fille de Balor, pour produire Delbaeth. Son épée magique est Móralltach.

❖ Filiation
? Dagda
OENGUS
Epouse* / amante Enfants
? Nemanach
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]