Boann

Boann (ou Boyne ou Boand ou Boinn) est suivant les légendes, l'épouse d'Elcmar, frère de Dagda ou de Nechtan, dieu des eaux.

Boann
Boann par Jim Fitzpatrick (1976)

Son nom provient de Bo Vinda, la " vache blanche ", et cela convient à une déesse-mère d'un peuple de pasteur, mais elle est aussi liée au culte des eaux douces de la rivière irlandaise divinisée.
Boann passe pour un des aspects de la Triple Brigitt, et le personnage de Viviane, la Dame du Lac, aimée de Merlin, lui est proche par son côté aquatique.

Elle est la soeur de Befinn dont le nom est similaire; Représentant la prospérité, elle donne naissance à un fils adultérin, Oengus le Mac Oc/Og (le Fils Jeune), avec le Dagda, frère de son époux.

❖ Légendes

Le Dagda la désirait alors il éloigna son mari pendant une journée symbolique qui dura en fait 9 mois pendant laquelle Boyne conçut et donna naissance à son fils Oengus, ou le Mac Oc ( jeune fils ), lequel ensuite, prendra possession de la forteresse féerique d'Elcmar, Brug-na-Boyne ("demeure de la Boyne"), qui est le nom gaélique du tertre mégalithique de New-Grange.

Afin de se refaire une virginité, elle se rend au puits interdit de Nechtan, dont elle soulève le couvercle de protection pour s'y baigner (ou en fait trois tours).
Ce puits se nomme aussi Segais, qui est le nom Boann dans l'Autre Monde. Un autre nom de la Boyne est Sruth Segsa, "la rivière de Segais".

Alors, cette « belle femme » déchaîne trois vagues qui vont la mutiler: amputation d'un bras, d'une jambe, d'un oeil, acte d'ordalie s'il en est.
Boann, poursuivie par les flots en furie, s'enfuit comme elle peut jusqu'à la mer et devient elle-même la rivière Boyne, « mère de toutes les rivières d'Irlande ».

❖ Filiation
? ?
BOANN
Epouse* / amante Enfants
Elcmar*  
Dagda Oengus
❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]