EireAthirne

Druide indigne, sorcier et poète, surnommé « l'Importun » ou « le Bousier » de la cour de Conchobar mac Nessa, Athirne obtient tout ce qu'il désirait grâce à ses pouvoirs magiques et à ses incantations qu'il utilisait à mauvais escient.

❖ Légendes

Lors d'une vaste « tournée » auprès des rois et des chefs d'Irlande, il collectionna les pires exactions:

— il contraignit le roi du Sud-Connacht, Eochaid, fils de Luchte, qui était borgne, à lui donner son seul oeil valide;

— à Tigerna Tetbuillech, roi du Munster, il demanda de coucher avec la reine ;

— sous la menace, il obligea les hommes du Leinster à lui apporter une broche d'une valeur inestimable et d'une beauté incomparable;

— il vola trois grues à Mider de Brí Léith (l'Autre Monde); elles se tenaient devant sa porte et refusaient l'hospitalité à tous ceux qui approchaient. "N'entre pas", disait la première grue. "Va-t-en d'ici", rajoutait la seconde. "Continue ton chemin", conseillait la dernière.

— il réclama Buan, la femme de Mesgegra, roi du Leinster ;

— pendant une année, il captura « trois fois cinquante reines ». Les Leinsteriens le poursuivirent et les Ulates, contraints de l'aider, se réfugièrent à Dun Etair. Alors Athirne dévora à lui seul toute la nourriture et fit jeter le lait par-dessus les remparts. Les Leinsteriens mis en déroute, pour éviter leur massacre, édifièrent un mur rouge, tabou pour les Ulates ;

N'entre pas, Va-t-en d'ici, Continue ton chemin

— un seule fois il fut pris en défaut. Comme personne ne voulait l'inviter, Athirne avait l'habitude de voyager avec un cochon roti et une outre d'hydromel pour manger. Il allait déguster son cochon quand un homme s'approcha:
"Tu vas manger ça tout seul", dit l'homme, en tirant le porc et l'outre vers lui.
"Quel est ton nom ?", dit Athirne peu amène.
"Il n'est pas très connu", dit l'homme. "Sethor Ethor Othor Sele Dele Dreng Gerce mac Gerce Ger Gér Dír Dír". Athirne comprit immédiatement qu'il ne serait pas capable de faire un jeu de mots sur ce nom là et préféra abandonner les victuailles.

— en compagnie de ses deux fils, Athirne obligea Luaine, promise à Conchobar, à coucher avec eux en lui lançant un "glamdice", obligation qu'on ne peut refuser sous peine des pires conséquences. Elle refusa, et ils lui firent alors subir une « satire » qui lui laisse trois tâches de honte, de disgrace et d'opprobre sur son visage et elle en mourrut de honte.

Conchobar se vengea d'une façon implacable en détruisant Dun Etair et en massacrant Athirne et toute sa famille.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]