Création
Création des animaux
Création des animaux d'après Le Tintoret
© Galleria Academai Venise

Le dogme de la création, dans la doctrine catholique, s'énonce ainsi : Dieu, sans le secours d'aucune matière préexistante, a produit l'univers par un acte libre de sa seule volonté. Dieu a tout créé pour sa gloire. En effet, aucun motif du dehors n'ayant pu déterminer Dieu à créer le monde, il est le but de la création, comme il est la fin de toute créature. Mais Dieu met sa gloire à faire le bonheur des êtres qui sont son œuvre ; le but secondaire de la création est donc la félicité des êtres créés.

On définit, en métaphysique, la création l'acte par lequel Dieu produit le monde et lui donne une existence séparée. Pour conférer au mot toute sa valeur, on dit très souvent : création ex nihilo ( à partir de rien). Par là on dit que Dieu a créé le monde de rien. Cette expression exclut radicalement deux autres conceptions :
- le dualisme, d'après lequel Dieu aurait fait le monde d'une matière préexistante ;
- le panthéisme, d'après lequel Dieu aurait fait le monde de sa propre substance, dont les choses ne seraient que le développement.

L'idée pure de création n'a existé dans aucune religion de l'antiquité, sauf le judaïsme.

❖ Texte biblique.

1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
2 Or, la terre était alors informe et vide. Les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux.
3 Et Dieu dit alors: - Que la lumière soit! Et la lumière fut.
4 Dieu vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres.
5 Il appela la lumière: «jour» et les ténèbres: «nuit». Il y eut un soir, puis un matin. Ce fut le premier jour.
6 Et Dieu dit: - Qu'il y ait une étendue entre les eaux pour les séparer.
7 Dieu fit l'étendue. Il sépara les eaux d'en-dessous de l'étendue des eaux d'au-dessus. Et ce fut ainsi.
8 Dieu appela cette étendue: «ciel». Il y eut un soir, puis un matin: ce fut le deuxième jour.
9 Et Dieu dit: - Je veux que les eaux d'au-dessous du ciel se rassemblent en un seul endroit afin que la terre ferme paraisse. Et ce fut ainsi.
10 Dieu appela «terre» la terre ferme, et «mer» l'amas des eaux. Et Dieu vit que c'était bon.
11 Et Dieu dit: - Que la terre se recouvre de verdure, d'herbe portant sa semence, et d'arbres fruitiers produisant du fruit selon leur sorte, portant chacun sa semence, partout sur la terre. Et ce fut ainsi.

12 La terre fit germer de la verdure, de l'herbe portant sa semence selon sa sorte et des arbres produisant du fruit selon leur sorte, portant chacun sa semence. Dieu vit que c'était bon.
13 Il y eut un soir, puis un matin: ce fut le troisième jour.
14 Et Dieu dit: - Que, dans l'étendue du ciel, il y ait des luminaires pour que l'on distingue le jour de la nuit, et pour marquer les saisons, les jours et les ans.
15 Que, dans l'étendue du ciel, ils servent de luminaires pour illuminer la terre. Et ce fut ainsi. 16 Dieu fit deux grands luminaires, le plus grand des deux afin qu'il préside au jour, et le plus petit pour présider à la nuit. Il fit aussi les étoiles.
17 Et il les plaça dans l'étendue du ciel afin d'illuminer la terre,
18 de présider au jour ainsi qu'à la nuit, et de séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que c'était bon.
19 Il y eut un soir, puis un matin: ce fut le quatrième jour.
20 Et Dieu dit: - Que les eaux foisonnent d'une multitude d'animaux vivants, et que des oiseaux volent dans le ciel, au-dessus de la terre!
21 Alors Dieu créa les grands animaux marins et tous les êtres vivants qui se meuvent et foisonnent dans les eaux, selon leur sorte, et tous les oiseaux ailés selon leur sorte. Et Dieu vit que c'était bon.
22 Et il les bénit, en ces termes: - Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez les eaux des mers, et que les oiseaux aussi se multiplient sur la terre.
23 Il y eut un soir, puis un matin: ce fut le cinquième jour.
24 Et Dieu dit: - Que la terre produise des êtres vivants selon leur sorte, des bestiaux, des reptiles et des insectes, et des animaux sauvages selon leur sorte. Et ce fut ainsi.
25 Dieu fit les animaux sauvages selon leur sorte, il fit les bestiaux selon leur sorte, les reptiles et les insectes selon leur sorte. Et Dieu vit que c'était bon.

La Création du monde a été peinte à fresque par Cimabué dans l'église supérieure de Saint-François, à Assise, par Buffalmaco au Campo-Santo de Pise, par le l'ordenone dans l'église Santa-Maria-di-Campagna, à Plaisance. Entre autres oeuvres d'art, nous citerons encore un tableau de Paul Véronèse, au musée des Offices ; deux bas-reliefs de Lorenzo Ghiberti, au baptistère de Florence. Michel-Ange a consacré à la création cinq des neuf fresques dont il a orné le plafond de la chapelle Sixtine. Aux Loges du Vatican, Raphaël a retracé la création dans cinq fresques. Les mêmes scènes sont retracées par Jérôme Bosch (Madrid).

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]