Anoritoq

Anoritoq, qui était veuve, avait un fils unique; un jour il coupa les doigts des membres de son clan de chasse afin de les empêcher de tuer du gibier.

L'ourson d'Anoritoq

En représailles, il fut tué.

Anoritoq n’avait plus personne pour aller à la chasse; elle  demanda aux chasseurs de lui apporter un petit ourson quand ils captureraient une mère et son petit. Peu de temps après les chasseurs tuèrent une mère ourse et capturèrent son petit qu'ils ramenèrent à Anoritoq. Elle l'éleva comme son propre enfant. Mais quand l'ours fut prêt pour chasser, les chasseurs du village le tuèrent.

Horrifiée, Anoritoq cessa de se nourrir et alla s’asseoir au bord de la mer.

  Une variante du conte dit que Anoritoq demanda elle même au peuple des ours un petit qu’elle pourrait élever elle même. Ils lui donnèrent un ourson qu'elle éleva comme son propre fils. De plus elle le marqua avec la suie de sorte que les chasseurs ne puissent pas le confondre avec un autre ours.
Mais les chasseurs le tuèrent tout de même.

Au bord de la mer elle s'est mise à crier à tue tête "un ours, un ours, un ours," encore et encore jusqu'à ce qu'elle soit changer en pierre.

Les chasseurs se frottaient avec de la graisse animale sur cette pierre quand ils voulaient chasser l'ours avec succès.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]