MYTHOLOGIE NORDIQUE

Moins connue que la mythologie gréco-romaine, la mythologie nordique (et germanique) recèle pourtant de nombreux trésors et apparait comme l'une des plus riches d'Europe.
Elle nous présente le monde au travers d'une vision souvent contradictoire, de contes et de légendes des peuples nordiques. Ces peuples parlaient des langues saxonnes, et non celtes, slaves ou latines. Du IVe au VIe siècle de notre ère, l'Europe connut de multiples bouleversements. Certains dialectes saxons disparurent tandis que d'autres évoluèrent. Ils sont à l'origine de l'allemand, du néerlandais, du flamand, de l'anglais, du danois et du suédois, du norvégien et de l'islandais. Avec leurs langues, les peuples germaniques amenèrent leurs mythes, leurs religions et leurs dieux. Rares sont les vestiges de leurs croyances dans les pays où le christianisme s'imposa très tôt, aussi faut-il se tourner vers la Scandinavie et surtout l'Islande (qui ne devint chrétienne qu'au XIIe siècle) pour se faire une idée de la mythologie germanique.

Balder
Fenrir
Freyja Hel
Odin
Ragnarok
Thor

Les conditions de vie plus rudes ont largement contribué à créer de grandes différences avec la mythologie gréco-romaine dont la plus remarquable est sans doute le fait que les dieux sont mortels.

 Serpent
Thor et le serpent de Midgard d'après
Fuseli © Royal Academy of Arts

Les rares témoignages écrits dont nous disposons nous viennent d'observateurs extérieurs tel l'historien romain Tacite, puisque les Saxons ne connaissaient pas l'écriture au sens où nous l'entendons. Les runes, qui se doublaient d'une signification mystique, étaient utilisées pour graver des inscriptions sur le bois ou la pierre et non pour rédiger de longs traités. L'essentiel des sources écrites datant du XIIIe siècle, leurs auteurs étaient déjà des chrétiens. Elles nous viennent d'Islande où les anciens dieux mirent plus longtemps à disparaître.

Vers 1220, Snorri Sturluson, brillant érudit, grand propriétaire terrien et figure politique chrétienne en vue, écrivit un livre sur les dieux et mythes païens afin qu'ils ne soient pas perdus pour les poètes à venir. Cet ouvrage, l'Edda, offre un panorama complet des mythologies nordiques. Une collection de poèmes mythologiques intitulée l'Edda poétique, incunable aussi écrit en Islande au XIIe siècle, antérieur au précédent, est une autre importante source de connaissances. Ces deux œuvres sont complétées par les sagas islandaises et les vestiges archéologiques exhumés dans les magnifiques bateaux tombeaux d'Oseberg et Sutton Hoo.

Il y a plusieurs façons d'orthographier les noms de la mythologie nordique. J'ai opté pour la plus commune. En quelques endroits des orthographes alternatives sont disponibles.

PDF
Panthéon

 

BIBLIOGRAPHIE.

http://mythologica.fr