GILGAMESH ⑴

 Gilgamesh
Gilgamesh Palais de Sargon

Gilgamesh est un roi à demi légendaire de la cité d'Ourouk (Uruk), qui aurait régné vers 2600 avant notre ère.
D'origine sumérienne, ce récit s'est transmis d'abord de manière orale, puis il fut écrit vers 2000 avant notre ère à Babylone. La version la plus achevée, écrite sur douze tablettes, a été retrouvée à Ninive, dans la bibliothèque du roi syrien Assourbanipal (668-627 avant notre ère). Elle comprend 3400 vers répartis sur douze tablettes:
Tablette 1 - Présentation de Gilgamesh et d'Enkidu
Tablette 2 - Rencontre de Gilgamesh et d'Enkidu
Tablette 3 - Décision d'aller combattre Humbaba; inquiétude d'Enkidu et du peuple.
Tablette 4 - Voyage vers la Forêt des Cèdres
Tablette 5 - Combat contre Humbaba, le gardien de la Forêt des Cèdres
Tablette 6 - Combat contre le Taureau céleste
Tablette 7 - Lamentations d'Enkidu
Tablette 8 - Agonie et mort d'Enkidu
Tablette 9 - Gilgamesh part à la recherche de l'immortalité
Tablette 10 - Rencontre de Gilgamesh avec Siduri, Urshanabi, et Utanapishtim
Tablette 11 - Récit du déluge
Tablette 12 - Evocation du monde infernal
Les six premières développent un grand thème héroïque dont voici un aperçu.

Celui qui a tout vu, [Sha nagba imuru].
Celui qui a vu les confins du pays,
Le sage, l'omniscient
Qui a connu toutes choses,
Celui qui a connu les secrets,
Et dévoilé ce qui était caché
Nous a transmis un savoir
D'avant le déluge.

Monarque semi-légendaire Gilgamesh, "celui qui a tout vu" , est le héros à la fois despotique et humain d'une longue épopée mainte fois remaniée qui est la base de la littérature antique. Les exploits du cinquième roi d'Ourouk, évoquent ceux d'Ulysse et d'Héraclès et offrent une réflexion sur la vie éternelle, l'amitié et l'art de vivre.

Selon les versions, il serait le fils de la déesse Ninsun et du roi-guerrier Lugalbanda, ou celui d'un grand prêtre. "Pour deux tiers il est dieu, pour un tiers il est homme. " De plus, Shamash lui a donné la beauté, et Adad, le courage.

NAISSANCE D'ENKIDU.

« La courtisane Shamhat enlève ses vêtements dévoile ses seins, dévoile sa nudité et Enkidu se réjouit des charmes de son corps. Elle ne se dérobe pas, elle provoque en lui le désir. Elle enlève ses vêtements et Enkidu tombe sur elle. Elle apprend à ce sauvage en quoi réside la force de la femme. Il la possède en rut et s'attache à elle, six jours et sept nuits. Lorsqu’il est rassasié de son buisson parfumé, il revient vers ses compagnons mais en le voyant les gazelles se détournent de lui et les bêtes sauvages le fuient. » Tablette 1

Mange du pain, Enkidu :
C’est indispensable pour vivre
Bois de la bière :
Ici, c’est obligatoire!
Il mangea donc du pain
Jusqu’à plus faim !
Et il but de la bière :
Sept pots !
Son âme, alors, fut à l’aise et contente,
Et son corps, dans un tel ravissement
Que son visage s’éclaira!

Pour mettre un frein à la fougue tyrannique du roi Gilgamesh, les dieux qui reçoivent les doléances de son peuple, demandent à la déesse Aruru de faire naître dans le désert un homme fort et sauvage, Enkidu ou Enkidou (la créature d'Enki), qui saura s'opposer à l'activité fébrile du roi. Aruru fabrique avec de l'argile un être à l'image et à l'essence d'Anu, dieu du ciel, et de Ninurta, dieu de la guerre. Dans un premier temps Enkidu va vivre totalement à l'écart de la civilisation ; il broute l’herbe en compagnie des gazelles et partage la vie des bêtes sauvages qui sont ses seuls amis. Il détruit les pièges que posent les chasseurs qui ne manquent pas de venir se plaindre auprès du roi ; ce dernier  décide de le faire venir à sa cour en lui envoyant une femme pour le convaincre.
Au cours des six jours et sept nuit qu'il passera avec Shamhat il va découvrir son humanité et l'amour mais c'est au détriment des ses anciens compagnons qui s'écartent de lui au trou d'eau où ils avaient l'habitude de venir boire. Elle le décide d’aller à Ourouk pour découvrir la ville et sa civilisation; lors du trajet, pour la première fois, il mange et boit des aliments de la civilisation fabriqués par des bergers et il est obligé de combattre les bêtes sauvages qui désormais le fuient.
De plus par l'intermédiaire de rêves qui vont l'informer de son destin tout au long du récit, il sait que le roi lui-même, Gilgamesh, va être son rival.

LA RENCONTRE.

 
Enkidu sous la forme semi animale combat Gilgamesh.

Aussitôt entré dans la ville, il est accueilli par une foule en liesse, on lui offre à boire et à manger, on l'oint avec des huiles précieuses. Il a maintenant l'aspect d'un homme civilisé; mais l'aspect seulement, Gilgamesh refuse de le voir et demande Shamhat de l'emmener hors de sa vue. Elle commence alors à apprendre au jeune rustre tous les raffinements de la vie civilisée et de la morale humaine; Enkidu change complètement sa façon de vivre. Au cours d'un deuxième rêve, le héros s'imagine être aux Enfers, et il en déduit que sa mort est proche. Pourtant il va s'opposer au roi que sa tyrannie révolte. Un jour, alors qu'il assiste à un mariage, il interdit l'entrée au roi venu pour exercer un droit de premier mâle. Les deux hommes vont se livrer un dur combat.
Dans la version sumérienne, Gilgamesh vainc Enkidu, qui devient son serviteur, alors que dans la version babylonienne, les deux hommes sont de même force et il devient l'ami du roi.

page 2 page suivante

http://mythologica.fr