DEBUTS DE ROME

FONDATION DE ROME


Louve allaitant Rémus et Romulus

La fondation légendaire par Romulus en 753 avant notre ère débute l'histoire traditionnelle de Rome. Les deux premiers siècles de son existence sont remplis de légendes.
On ne peut comprendre de cette période que la forme du gouvernement et l'organisation de la société. Quant aux faits, il suffit de raconter les mythes auxquels les romains croyaient.

Romulus et Rémus par GAUFFIER

Romulus et son frère jumeau Rémus descendraient du Troyen Enée, fils de Vénus et d'Anchise qui, après la ruine de Troie, avait abordé dans le Latium. Dans la version la plus connue du mythe, ils avaient pour père le dieu Mars, qui avait séduit la vestale Réa Silvia, fille de Numitor roi d'Albe-la-Longue, alors qu'elle allait chercher de l'eau dans un bois sacré.
Leur grand-oncle Amulius fit exposer les enfants sur le Tibre mais leur berceau s'arrêta au pied du mont Palatin, sous un figuier sauvage, où une louve (animal consacré à Mars) vint les allaiter aidé par un pic-vert (oiseau de Mars) .
Un berger, Faustulus, les recueillit et les éleva avec sa femme Acca Larentia. Devenus hommes, ils fondèrent une ville à l'endroit où ils avaient été sauvés.

Les augures (observation des oiseaux) l'ayant favorisé, Romulus fonda la ville (Roma Quadrata) le 21 avril, jour de la fête des Parilia, sur le mont Palatin selon des rites connus et lui donna son nom.
Voici ce que dit Plutarque dans son ouvrage "la vie de Romulus, 11-1"
"Romulus avait fait venir de Tyrrhénie des hommes pour le guider et lui enseigner en détail les rites et les formules à observer, comme dans une cérémonie religieuse. Le fondateur, ayant mis à sa charrue un soc d'airain, y attelle un boeuf et une vache, puis il les conduit en creusant sur la ligne circulaire qu'on a tracée, un sillon profond. Des hommes le suivent qui sont chargés de rejeter en dedans les mottes que la charrue soulève, et de n'en laisser aucune au dehors."
Mais, il tua son frère parce qu'il avait osé franchir les limites symboliques de la future ville et demeura ainsi le seul roi.

Sabines par DAVID

Pour peupler sa ville, il ouvrit sur le Palatin un asile à tous les aventuriers. Puis pour les marier, il enleva les jeunes femmes et les filles sabines attirées avec leurs frères et leurs pères à des jeux solennels, ce qui amena la guerre entre les deux peuples,
Le roi sabin Titius Tatius marcha contre Rome et prit même la citadelle édifiée sur le Capitole, avec la complicité de la vestale Tarpéia.
Puis un accord fut trouvé à l'instigation des femmes qui ne voulaient pas voir mourir un père, un frère ou un nouvel époux.
Les Sabins reconnurent pour roi Romulus qui disparut un jour en passant en revue son armée, et fut dès lors adoré comme le dieu Quirinus.

LA ROME ROYALE

Les Sabins reconnurent pour roi Romulus ( -753 à -717) après la réconcialiation des Sabins et des Romains. Il disparut un jour au cours d'un orage en passant en revue son armée, et fut dès lors adoré comme le dieu Quirinus.

Après lui, le Sabin Numa Pompilius (-717 à -673), très pieux et conseillé par la nymphe Egérie, dota Rome d'institutions religieuses:
- séparation des jours fastes et néfastes,
- partage de l'année en douze mois,
- création les flamines majeurs (Jupiter, Mars et Quirinus), et du grand pontife
- fondation des temples de Vesta et de Janus.

Tullus Hostilius (-672 à -641) fut un guerrier. C'est à cette époque que le combat des Horaces (champions de Rome) et des Curiaces (champions d'Albe), eut lieu et fit d'Albe la vassale de Rome. Il fit construire la "Curia Hostilia" pour abriter le sénat
Jupiter, irrité de la négligence du roi dans l'accomplissement des rites religieux, le foudroya.

Ancus Martius (-639 à -616) l' autre roi sabin qui lui succèda, étendit le territoire jusqu'aux embouchures du Tibre, et fonda Ostie. Il régla avec un grand soin les diverses cérémonies liées à la déclaration de guerre.

A sa mort, Tarquin l'ancien , un étranger d'origine grecque, venu d'une ville d'Etrurie, Tarquinies, se fit proclamer roi (-616 à -579). Sous son régne, la ville acquit la prépondérance dans le Latium. C'est de cette époque que date le grand Cirque et les système d'égouts pour assécher les vallées.

Il laissa le pouvoir à un esclave dont l'enfance avait été entourée de prodiges, Servius Tullius (-578 à -535), qui fut un grand réformateur qui dota la ville d'une constitution et partagea les citoyens en 5 centuries en fonction de leur fortune..

Suicide de Lucrèce par Titien

Enfin, Tarquin le Superbe (-534 à -509), arrivé au trône par le meurtre de son beau-père, son prédécesseur. Il vainquit les Volsques et devint chef de la confédération latine. Mais c'est un tyran qui régna par la force et l'aristocratie le renversa en -510, à l'occasion du viol et du suicide de Lucrèce. Cependant, Tarquin s'était réfugié chez les Etrusques, dont un chef, Porsenna, vint assiéger Rome pour y rétablir la royauté; il lui imposa un traité humiliant; mais bientôt il fut à son tour vaincu par les Latins et les Grecs de Cumes.

Telle est la légende des origines de la Rome royale décrites par les écrivains et les poètes latins, sans doute assez lointaine de la réalité historique.

 

BIBLIOGRAPHIE

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr