Guerre Sociale

3-1 Les réformes indispensables.

C'est lorsque près de 300 000 hommes furent tombés de part et d'autre que le Sénat se décida en –90 à donner le titre de citoyens romains aux Etrusques et aux Ombres comme récompense de leur fidélité : ce fut la Lex Julia.
Cette Lex Julia fut complétée en –89 par la Lex Plautia Papiria qui donna la citoyenneté aux Italiens qui déposeraient les armes et jureraient fidélité à Rome.
Rome encourageait ainsi les Italiens à cesser la rébellion.
Malgré cette loi beaucoup d'Italiens continuèrent la guerre contre Rome.Les italiens étaient si engagés dans la guerre qu'ils voulaient maintenant leur indépendance par rapport à Rome et leur intégration dans des tributs romaines ne leur donnerait pas une grande influence électorale.

3-2 Les Marses vaincus.

L.Porcuis Cato qui avait prit le commandement de l'armée de Marius et continua l'attaque du territoire des Marses.
Après une victoire, il fut battu au Lac Fucin et tué (le fils de Marius fut accusé d'avoir tué L. Porcuis Cato pendant la bataille car depuis la prise de commandement de l'armée par Cato une forte rivalité était née entre celui-ci et Marius).
Pompeuis Strabo reprit le commandement de l'armée de Cato et reprit l'attaque contre les Marses  il continua aussi le siège de la ville d'Asculum.
Les Italiens pour faire face à Pompeuis Strabo et à ses troupes soulevèrent une armée très importante en hommes: en effet, les Romains possédaient 60 000 hommes et les Italiens 75 000 (ces chiffres sont importants).
Pompeuis Stabo battit les Italiens et la ville d'Asculum capitula en novembre –89.
Les officiers de la ville furent fouettés ou décapités, les civils captifs furent forcés de quitter Asculum sans leurs biens qui furent vendus et dont le produit de la vente revint à Strabo.
Pompeduis Silo (chef des Marses) et les rebelles Italiens abandonnèrent la capitale de la confédération Italica, et s'enfuirent vers la ville de Samnium, dans le Sud de l'Italie.
Cette victoire romaine brisa la révolte italienne dans le nord et le 25 décembre –89, Pompeius Strabo revint à Rome en triomphe.

3-3 Le dernier sursaut des Italiens.

Sylla qui commandait les armées romaines en Campanie fit subir aux Italiens une première défaite au printemps –89.Il avait été le questeur de Marius durant la guerre contre Jugartha et avait récemment opéré avec succès comme préteur en Sicile. Il visait maintenant de devenir consul.
Sylla prit un nombre important de ville dont Bovianum, la capitale du sud.
Les armées romaines sur leur passage ravagèrent la Campanie : les prisonniers furent massacrés, les civils captifs furent vendus comme esclaves et les villes prises furent pillées.
Sylla revint à Rome, et fut élut consul en –98, tandis que ses légats continuait de reconquérir la ville de Samnium où se réfugia Pompedius Silo et des rebelles Italiens.
La campagne continua en –88.
La révolte reprit un nouveau souffle quand P. Silo et les rebelles réussirent à garder la ville de Samnium et à reprendre celle de Bovianum mais le nombre important de troupes romaines eut tôt fait d' éteindre la révolte.
En effet le pro-préteur Q.Caecilius Metellus Pius défit et tua P. Silo lors d'une bataille.
Cette victoire termina la guerre dans le sud (le peu de villes rebelles qui résistaient encore, en Campanie, furent toutes reprises par les Romains).

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


05-Jan-2021
https://mythologica.fr