Gilling

Le géant Gilling et son épouse furent invités à festoyer par les deux nains Fjalar et Galar qui venaient de tuer Kvasir et fabriqué l'hydromel à partir de son sang.

Sous le prétexte de montrer un bon coin de pêche à Gilling, ils laissèrent son épouse dans leur grotte et amenèrent le Géant dans leur barque.
La promenade fut de courte durée car les nains dirigèrent leur embarcation vers des récifs où elle se renversa, et le géant qui ne savait pas nager se noya tandis que les nains, accrochés à leur bateau, regagnèrent le rivage.
Ils annoncèrent l'air contrit la triste nouvelle à l'épouse de Gilling. Pour calmer les pleurs de l'infortunée veuve, Fjalar lui proposa d'aller voir le funestre endroit où reposait son époux; mais Galar était posté à la sortie de la grotte et fit rouler une énorme meule qui écrasa la pauvre femme.


Baugi perçant la montagne

Gilling avait un fils nommé Suttung qui, s'inquiétant de la disparition de ses parents, se rendit à la grotte. Il comprit rapidement ce qui s'était passé. Il attrapa les deux nains et les attacha à un rocher qui serait rapidement recouvert par les eaux à la marée montante. Les deux nains implorèrent Suttung de leur laisser la vie sauve en échange de quoi ils lui donneraient l'hydromel poétique qu'ils avaient frabriqué.

Une fois en possession du breuvage magique Suttung le cacha au centre d'une montagne et le confia à la garde de sa fille, Gunnlod.

Odin se mit à la recherche du fameux hydromel des scaldes. Sous le nom de Bolverkr (malfaiteur) il traversa les terres de Suttung et il proposa aux neuf serviteurs qui fauchaient les champs d'affuter leurs outils. Puis il lança en l'air sa pierre à éguiser et les hommes se battirent à mort pour la récupérer. Il proposa à Baugi, le frère de Suttung de remplacer les neuf serviteurs. Pour avoir travaillé tout l'été il devait recevoir une gorgée d'hydromel mais à la fin du contrat, Suttung refusa de lui donner la moindre goutte.

Bolverkr persuada Baugi de creuser un trou dans la montagne Hnitbjörg avec le foret Rati. En soufflant dans le trou Odin rélisa que la poussière revenait vers lui et il compris que Baugi n'avait pas complétement percé le trou. Il l'obligea à terminer son travail. La seconde fois où Odin souffla dans le trou la poussière ne ressortit pas preuve que le trou débouchait dans une cavité alors il se transforma en serpent, se glissa dans le trou jusqu'à Gunnlod avant que Baugi n'ait pu le frapper avec la tarière. Aprés avoir passé trois nuits avec Gunnlod, elle lui offrit trois gorgées d'hydromel. En fait en trois gorgée il vida complétement le récipient. Transformé en aigle Odin s'enfuit vers son palais poursuivi par Suttung lui aussi métamorphosé en aigle.

Serré de prés Odin recracha rapidement l'hydromel dans les récipeints préparés par les Ases. C'est pour cela que la poésie porte le nom de la «semence du bec et l'aigle». Dans sa précipitation quelques gouttes tombèrent au sol; elles sont destinées aux rimailleurs.

❖ Filiation
? ?
GILLING
Epouse* / amante Enfants
  Suttung
Baugi
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]