Mélusine

Voici la liste des dix enfants de Mélusine et de Raymondin qui connurent pourtant une vie heureuse grâce aux arts magiques de leur mère:

Mélusine
l’Histoire de la Magie
de P. Christian, 1884

- Urian - qui devint roi de Chypre - était "en tout point bien formé, sauf qu'il avait un visage court et tout en largeur, un œil rouge et l'autre pers, et les plus grandes oreilles qu'on ait jamais vues à un enfant;
- Eudes, avait une oreille incontestablement plus grande que l'autre";
- Guion avait "un oeil plus haut que l'autre";
- Antoine beau et bien fait comme ses frères, sauf qu'il portait "sur la joue une patte de lion, et avant qu'il ait huit ans, elle devint velue, avec des griffes tranchantes"
- Renaud n'avait qu'un œil, mais remarquablement perçant;
- Geoffroy avait une canine de 3 cm qui lui sortait de la bouche;
- Fromont avait une tache velue sur le nez; il devint moine à Maillezais.
- Horrible, incroyablement grand, avait trois yeux, et il était si féroce qu'avant 4 ans il avait déjà tué 2 de ses nourrices.
- Thierry était normal et devint le seigneur de Partheney;
- Raymonnet était normal aussi devint le comte de Forez.

Dès la première année de leur mariage, Mélusine entreprit la construction de Vouvant, de Mervent et de la tour de Saint-Maixent: autant de places fortes qui contribuèrent à l'immense puissance de la famille Lusignan.

Une seule nuit lui suffisait pour édifier les plus imposantes forteresses (Tiffauge, Talmont, Parthenay), des églises comme Saint-Paul-en-Gâtine, surgit au milieu des champs, les tours de la Garde à La Rochelle et celles de Niort, et la ville même de Lusignan. Elle étendit leur domaine sur le Poitou, la Guyenne, la Gascogne, la Bretagne. Toutefois il ne fallait pas qu'elle soit dérangée pendant ses travaux sinon le bâtiment risquait d'être inachevé comme en témoigne l'absence la dernière pierre de la flèche de l’église de Parthenay ou de celle de Niort et il manque une fenêtre à Ménigoute.

"Mélusine se baignait dans une moult grande cuve de marbre, en signe de femme jusqu'au nombril, et se peignait les cheveux; et, du nombril en bas, en signe de queue d'une serpente, grosse comme une quaque à hareng, et moult longuement débattait sa queue en l'eau tellement qu'elle en faisait jaillir jusqu'à la voûte de sa chambre"

Melusine
Mélusine

Un samedi poussé par la jalousie de son frère, le comte de Forez, Raymondin transgressa l'interdit et il fit avec la pointe de son épée un trou dans la solide porte bardée de fer qui gardait le chambre de sa femme. Et voici ce qu'il vit:

Dans un cri, Mélusine trahie s'enfuit par la fenêtre en prenant la forme d'un serpent ailé. Plus jamais son mari ne la revit sous forme humaine, repentant et désespéré, il s'enferma dans un cloître.

Toutefois, la légende raconte que Mélusine revient pendant trois jours chaque fois que l'une des forteresses qu'elle avait construites change de maître, et elle apparait sous sa forme de serpent, comme une messagère de mort, toutes les fois que l'un de ses descendants mâles est sur le point de mourir.
La légende veut que de Mélusine soit issue l'illustre lignée des Lusignan (Mère-Lusigne), alliée à un grand nombre de familles nobles.

❖ Filiation
Présine ?
MELUSINE
Epoux Enfants
Raymondin Urian
Eudes
Guion
Antoine
Renaud
Geoffroy
Fromont
Horrible
Thierry
Raymonnet

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]