Chandra

Chandra est le dieu de la Lune qui est le fils de Maharishi Atri et Anasuya selon le «Srimad Bhagawat». Il est aussi appelé Nishadipati (Nisha = nuit et Adipathi = Seigneur) ou Kshuparaka (celui qui illumine la nuit). Il est aussi identifié avec le dieu védique Soma. Il fait partie des neuf Navagraha.

Debout sur son char blanc (la lune), tiré par dix chevaux blancs ou bien par une ou deux antilopes, il traverse toutes les nuits les cieux; il est représenté sous l'aspect d'un jeune homme, tenant en main une fleur de lotus et une massue. Parfois il possède deux bras supplémentaires dont une main forme le signe de bénédiction tandis que l'autre tient une urne.

Il préside à la rosée, aux pluies, à la fertilité, aux herbes médicinales qui donnent aux mortels l'opulence et la santé. Il est le récipient de l'amrita, nectar d'immortalité comparable à l'ambroisie des grecs.

Le dieu de la lune provoque certains désagréments comme des troubles respiratoires ou mentaux. Les offrandes de riz, de céréales, de camphre, d'argent, de conques, de santal blanc, de fleurs blanches, de sucre, de lait caillé ou de perles sont faites pour lui plaire.

Chandra
Chandra sur son char attelé à deux antilopes.

Chandra est connu pour ses déboires amoureux. Tout d'abord il tomba amoureux de Tara qui était alors l'épouse de Brihaspati, personnification de la planète Jupiter. Pour restituer Tara à son légitime époux, les dieux combattirent Chandra et Shiva conserve depuis un croissant de lune sur son chignon. Tara eut un enfant, Budha (différent du Bouddha Gautama), personnification de la planète Mercure, qui en voulut toujours à son père de n'être qu'un batard.

Il épousa les vingt-sept filles de Daksha les Nakshatras (Ashwini, Bharani, Krittika, Rohini, etc.) qui sont identifiées aux constellations à la condition qu'il traite toutes ses épouses de façon équitable; mais Rohini devint rapidement sa favorite et il délaissa ses autres épouses. Daksha maudit Chandra et le fit progressivement diminuer de taille (décroissance de la lune). Sur le point de disparaitre complètement il pria Shiva d'intervenir en sa faveur en promettant à nouveau de s'occuper de toutes ses épouses. Dans une version alternative ce sont ses épouses mêmes qui intercèdent auprès de leur père pour lui rendre une taille normale. Incorrigible, il continua à considérer Rohini comme le seul amour de sa vie ce qui entraina une nouvelle punition de la part de son beau-père.

On raconte que lors du festival en l'honneur de Ganesh, Chandra s'était moqué ouvertement de lui, car il avait trop mangé et il était tombé de sa monture.
Oubliant toute réserve, Ganesh avait cassé une de ses défenses pour l'expédier en plein dans la lune (ce qui explique la tache sombre que l'on y voit) puis il avait fait disparaitre la lune de l'univers. Mais cette disparition entraina quelques problèmes et Shiva dut intervenir pour rétablir l'ordre cosmique. Ganesh condamna Chandra à disparaitre qu'un seul jour par mois mais il lui interdit de paraitre lors de son festival, le Ganesh Chaturthi.

Mais il existe une autre version de la tache sombre de la lune. Lorsque Indra essayait d'enlever Ahilya, l'épouse du sage Gautama Maharishi, Chandra avait pris la forme d'un paon pour alerter Indra à l'arrivée de Gautama. Gautama les surprit et maudit Indra et son épouse puis il frappa Chandra avec un chiffon mouillé (Dhoti). Ce sont les marques que l'on voit à la surface de la lune.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]