Abou Simbel
Abou Simbel

Le site d'Abou Simbel se trouve sur la rive gauche du lac Nasser créé artificiellement par la montée des eaux du barrage d'Assouan, à une vingtaine de kilomètres seulement de la frontière soudanaise et à 280 km d'Assouan.
Dans les années 1960, sous l'égide de l'Unesco et grâce à un gigantesque travail connu du monde entier, les deux temples creusés dans la roche ont été découpés en 1305 blocs de pierre qui ont été transportés à 210 mètres de leur emplacement d'origine et remontés 65 mètres plus haut pour être de nouveau assemblés.

 

Plan.
Abou Simbel
Plan du temple

Grand temple rupestre de Ramses II

1) Statues colossales.
2) Première salle hypostyle.
3) Seconde salle hypostyle.
4) Sanctuaire (Naos).

Le grand temple est techniquement « une ingénieuse transposition dans le rocher du plan d'un temple normal de l'époque.

Petites statues au pied du colosse.

Description.
Abou Simbel

La paroi rocheuse a été taillée à partir de l'extérieur en forme de pylône. Les quatre célèbres statues colossales de personnages assis, qui sont placées devant, et dont la hauteur atteint presque 20 mètres, sont sculptées directement dans la masse de la montagneles quatre statues de l'entrée et du sanctuaire représentent les grandes divinités des trois principaux centres d'Egypte : Ptah de Memphis, Amon-Rê de Thèbes et Rê-Harakhté d'Héliopolis, auxquels s'ajoute Ramsès II lui- même (le second en partant de la droite). Un séisme s'est produit du vivant de Ramsès II puis qu'on connaît le rapport d'un de ses fonctionnaires qui fait état des dégâts constatés, mais les tentatives de réparation du colosse sont restées infructueuses.

Abou Simbel

il faut noter encore que la façade est couronnée d'une succession de babouins situé en dessus de la tablature et saluant le soleil levant qui, deux fois par an, laisse filtrer ses rayons à travers tout l'édifice, jusqu'à éclairer les quatre statues au fond du naos. (4)

Abou Simbel

Adossés aux huit piliers osiriaques de la première salle hypostyle (2) se trouvent les statues colossales de sept mètres de haut de pharaon coiffé de la couronne blanche côté sud ou du pschent orné de l'uraeus côté nord.
Pharaon a les bras croisés et tient dans ses mains le flagellum et le sceptre heka.
Chaque pilier est décoré de deux scènes différentes où Ramsès II ou son épouse Néfertari accomplissent des gestes rituels en l'honneur des très nombreuses divinités qui sont représentées.
Le plafond porte encore des traces de couleur.
Les quatre murs sont décorés de scènes relatant les hauts faits de Ramsès et tout particulièrement le « Poème de Pentaour » sur le mur nord où se déroule la célèbre bataille de Qadesh où Pharaon aurait obtenu la victoire sur les armées hittites en l'an 5 de son règne.

Pharaon et les ennemis
Salle hypostyle
Pharaon et les ennemis
Salle hypostyle
Pharaon et les ennemis
Salle hypostyle
Pharaon et les ennemis
Naos

À l'intérieur, une salle avec une nef centrale tient lieu de seconde cour. On trouve, enfin, une salle hypostyle au fond de laquelle sont creusées trois chapelles. Celle du centre, la plus grande, contient quatre statues sculptées dans la roche vive.
Les dimensions des différents locaux confirment le principe de la construction des temples: les espaces architecturaux se rétrécissent au fur et à mesure qu'on se déplace de l'entrée vers l'intérieur du sanctuaire.

Le petit temple.

Le petit temple d'Abou-Simbel ou temple de Hathor a également été construit par Ramsès et dédié à son épouse Néfertari.
Il mesure 12 mètres de haut sur 18 de large et dont le bandeau supérieur commémore la gloire de Pharaon: "Vive le dieu accompli qui réduit en poussière les Aounou (nubiens), le souverain de la haute et basse Egypte, aimé d'Amon, doué de vie à jamais"

Abou Simbel
Sur la façade creusée dans la roche comme le reste du temple, alternent quatre statues colossales du souverain et deux de la reine Néfertari, représentée sous les traits de Hathor et entourée de princes et de princesses.
Abou Simbel
Abou Simbel

Le temple comprend une salle hypostyle presque carrée est divisée en trois nefs par six piliers hathoriques. Les parois de la salle présente le roi et la reine en compagnie de diverses divinités et on retrouve le souverain sur le point de massacrer un ennemi.
La salle se prolonge par un vestibule et un petit sanctuaire où se trouve Hathor sous forme de vache, sortant de la paroi rocheuse pour protéger le roi.

 

 

 

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
https://mythologica.fr