Yamantaka
Yamantaka

Yamantaka (Sanskrit: Vajrabhairava, Tibetan: Dorje Jigje), le «destructeur de la mort», est une manifestation irritée de Manjusrî. Il appartient à la catégorie de l'Anuttara-tantra du Vajrayâna et est le protecteur de l'ordre Gelupa.

Il est doté de neuf têtes, de trente-quatre bras et de seize jambes. La tête principale est celle d'un buffle et la tête supérieure est celle de Manjusrî. Son corps est de couleur bleu foncé; il porte des ornements en os, un serpent ainsi qu'une couronne de cinquante et une têtes fraîchement coupées. Il tient devant lui une coupe crânienne et un couteau recourbé d'écorcheur et étale une peau d'éléphant sur son dos. Les autres mains, munies des attributs symboliques, sont tendues.

Il foule aux pieds huit déités hindoues, huit mammifères et huit oiseaux. Ici, il est représenté seul mais on le voit souvent avec sa parèdre Vajravetali (Dorjé Rolangma, “Vampire Vajra”) dans la posture du «yab-yum» (époux-épouse).

Yamantaka est une divinité particulièrement vénérée par l'ordre Guéloukpa, en raison de la forte identification de Tsongkhapadu, fondateur de cet ordre, avec Manjushri.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle

Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]