Mudras

Les mudras sont les différentes positions des mains prises par les Bouddhas et Bodhisattvas. Chaque position a une signification bien particulère. Ils se retrouvent dès les plus anciennes représentations de l’iconographie bouddhique

Mudra ABHAYA , Signe de protection.
Un éléphant, qui avait été enivré à l’instigation de Devadatta, le « mauvais cousin » de Bouddha, chargea furieusement Bouddha dans les rues de Râjagrha, mais il fut subjugué par son calme et sa sérénité, et il s’arrêta net pour s’agenouiller et lui rendre hommage.
Mudra ANJALI
geste de révérence, de bénédiction, de salutation.
Mudra BHUMISPARSHA, Geste de la prise de la terre à témoin
Alors que Sakyamuni était assis sous l'arbre du Bodhi, il subit l'attaque de Mara. Ce sont d'abord les armées dont les flèches se transforment en fleurs dès que le futur Bouddha les regarde. Mara intervient alors pour expliciter les nombreux mérites qu’il a accumulés au cours de ses vies antérieures et le défie d'en avoir autant. Sakyamuni prend alors la terre à témoin et la déesse apparaît et tord sa chevelure pour en extraire toute l’eau des libations effectuées. Cette eau est si abondante qu’elle emporte les armées de Mara.
Mudra DHARMACHAKRA
Geste symbolisant le bouddha Gautama diffusant sa doctrine ou « tournant la roue de la Loi »
Mudra DHYANI , Geste de Méditation et de Concentration.
Ce geste exprime aussi bien la victoire de l'Illumination sur le monde des apparences que l'état de conscience de l'Eveil
Mudra BODYAGRI
Dans ce geste spécifique au buddha Mahavairocana assis, les deux mains sont devant la poitrine, le point gauche est fermé, à l’exception de l’index dressé et saisi par la main droite fermée.
Mudra TARJANI
Signe de menace
Mudra VARADA
Geste du don
Mudra VITARKA
Geste de l’argumentation, de l’explication de la Loi
Mudra Dhyani ,
mudra de la méditation

19-Avr-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]