Lieux sacrés

Les lieux sacrés du bouddhisme tibétain.

MONT KAILASH.
Mont Kailash
Mont Kailash vu du lac Manasarova

Situé dans la partie Ouest du Tibet, le mont Kailash, qui culmine à 6 714 m, est la montagne sacrée des bouddhistes et les hindouistes. Cette pyramide quasi parfaite et inviolée est siège de nombreuses divinités. C'est le lieu d'un célèbre pèlerinage, et l'objet d'une véritable fascination qui attire chaque année.

Les jaïns prétendent que Rishabha, ancêtre de leur lignée de sages, y atteignit la libération, tandis que pour les bönpo, fidèles de la tradition prébouddhique d'ascendance chamanique, le Mont Kaïlash est l'échelle cosmique empruntée par leur Grand Instructeur Miwo qui descendit enseigner sur terre. Les bouddhistes y voient la divine demeure de Demchog Chakrasamvara, personnification de la compassion.

SHAMBHALA.
Shambhala
Carte de Shambhala

Nom d'un royaume mythique, à la localisation géographique incertaine, mais que la légende situe au nord-est de l'Inde. Il est considéré comme le pays d'origine de la doctrine du Kâlachakra. Associé à toute une symbolique de la « source du bonheur », il joue un rôle fondamental dans le Bouddhisme tibétain. Un mythe essentiel dit que les sauveurs de l'humanité viendront de Shambhala quand la terre sera dominée par la guerre et la destruction.
Les différentes suppositions relatives à la situation géographique de Shambhala varient entre l'Asie centrale et le pôle Nord en passant par la Chine. Toutefois, c'est moins à sa localisation géographique qu'à la valeur  spirituelle  attachée à son nom que ce pays doit son importance. La tradition tibétaine compte Shambhala au nombre des « Vallées cachées », c'est-à-dire de ces lieux où les hommes peuvent se réfugier dans les périodes de difficultés.
Les 25 prophètes de la doctrine du kalachakra jouent également un rôle important dans le mythe de Shambhala. L'arrivée du dernier prophète marquera l'avènement d'un âge d'or caractérisé par la victoire sur toutes les forces négatives de l'univers. En raison de cette prophétie, Shambhala fut au fil du temps peu à peu rapproché de l'histoire de Gesar et de la venue de Maitreya.
Le troisième Panchen-Lama rédigea un guide indiquant le chemin pour parvenir à ce royaume. Cet ouvrage très répandu au Tibet repose sur des écrits du canon tibétain (Kangyur/Tengyur)

SHANGRI LA.
Ganden
Monastère de Songzanlin à Shangri La

En fait Shangri-La n'appartient pas aux lieux magiques traditionnels de la mythologie tibétaine; c'est seulement un lieu imaginaire du roman Lost Horizon (Horizon perdu) écrit par James Hilton en 1933 et dont Frank Capra en a tiré un film homonyme en 1937. Cependant il est curieux d'observer comment un mythe litteraire est en train de prendre corps soit au travers de films comme "La Momie, la tombe de l'Empereur Dragon" de Rob Cohen ou la ville de Zhongdian aux confins du Yunnan rebaptisée Shangri La.
Synopsis du film:
En 1935, des Occidentaux tentent s'enfuir de Baskul, en Chine par avion de nuit car la guerre menace. Parmi eux, Robert Conway, diplomate idéaliste, qui après avoir facilité le départ des femmes et des enfants, s'embarque avec quelques compagnons. Mais l'avion, détourné par un homme de type mongol, atterrit tant bien que mal sur les pentes enneigées de l'Himalaya. Le petit groupe se met en route et découvre une vallée préservée du monde, où le temps semble s'être arrêté.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle

Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]