Tamar

Tamar ou Thamar est le nom de deux femmes de la Bible.

Tamar, fille de David
Absalon et Tamar (1875)
Alexandre CABANEL

Amnon, fils du roi David, était fortement attiré par sa demi-sœur Tamar (ou Thamar) qui était vierge et en tomba malade de chagrin. Son cousin Jonadab, fils de Shimeah, lui-même frère de David, voyant son chagrin lui conseilla de se faire passer pour malade afin d'amener Tamar à venir cuisiner chez lui.

Tamar confectionna des gâteaux sous ses yeux mais Amnon refusa de les manger et demanda de rester seul avec Tamar. Il lui demanda d'apporter les gâteaux dans sa chambre. Amnon la saisit et lui ordonna de coucher avec lui, puis la viola. Puis Amnon ordonna à Tamar de s'en aller, mais elle refusa car elle souhaitait qu'il l'épouse. Amnon la fit expulser et fit verrouiller la porte derrière elle.

Accablée, Tamar se couvrit alors la tête de cendres et déchira ses vêtements puis se refugia auprès de son frère Absalom pour lui raconter le viol. Celui-ci demanda à Tamar de se taire et de ne plus y penser. Deux ans plus tard, Absalom fit tuer Amnon par ses domestiques.

(Deuxième livre de Samuel.)

Tamar, belle fille de Juda

Tamar fut l'épouse successivement, Er et Onan, les deux fils de Juda. Malheureusement son premier mari la laissa sans enfant à sa mort. Onan dut devenir le mouveau mari de Tamar pour respecter la loi. Onan, sachant que cette postérité ne serait pas à lui, il fit de telle sorte de ne jamais engrosser Tamar. Onan mourut à son tour laissant toujours Tamar sans progéniture.

Tamar et Juda
Emile VERNET

Elle décida de demander à épouser Chela, le troisième fils de Juda mais celui-ci refusa car il le jugeait trop jeune et il recommanda à Tamar de retourner chez son père. Le temps passa mais le mariage ne se réalisa pas pour autant.

Ayant eu connaissance du veuvage de Juda, elle décida de le rencontrer. Elle abandonna ses habits de veuve et se couvrit d'un voile, et s'en enveloppa, puis elle s'assit à un carrefour du chemin vers Timna où Juda devait passer pour aller voir ceux qui tondaient ses moutons.

Lorsque Juda la vit, il la prit pour une prostituée, parce qu'elle avait un voile qui couvrait son visage. Pour s'offrir ses services il lui promit un chevreau de son troupeau et Tamar, qu'il n'avait toujours pas reconnu, exigea des gages: son cachet, son cordon, et son bâton.

Juda envoya le chevreau par son ami pour lever le gage. Ne le voyant pas il interrogea les gens du voisinage pour savoir où se trouvait la prostituée mais ils répondirent qu'il n'y avait point de prostituée ici.

Trois mois plus tard Juda apprit que sa belle fille était enceinte et il voulut la faire brûler.

Comme on l'amenait elle dit que désigna son beau-père comme le géniteur et elle montra les gages qu'il lui avait donnés. Juda les reconnut, et dit qu'elle est moins coupable que lui, puisqu'il ne lui avait pas donné son fils en mariage.

Plus tard, Tamar accoucha de jumeaux : Zerah et Perets

(Genèse 38: 27-30).

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]