VÉNUS

Venus
Vénus Génétrix
Copie de l'oeuvre Callimachos

Très ancienne divinité latine, Vénus possédait un sanctuaire près d'Ardée (capitale des Rutules) bien avant la fondation de Rome. Elle fut sans doute considérée à l'originer comme la déesse de la végétation et des jardins et plus généralement de la Nature, puis à partir du IIe siècle avant notre ère elle a été assimilée à Aphrodite grecque et elle ne posséde pas de légende qui lui soit propre.

Cicéron distingue quatre Vénus:
la première est fille du Ciel et du Jour, qui avait un temple en Elide;
la seconde est née de l'écume de la Mer;
la troisieme, fille de Jupiter et de Dioné, épousa Vulcain;
la quatrieme, née de Syria et de Tyrus, s'appelle Astarté, elle épousa Adonis.

Enée apporta de Sicile en Italie une statue de Vénus Erycine. Ce nom fut donné à la déesse, parce qu'elle était révérée sur le mont Eryx en Sicile, qui est aujourd'hui monte san Juliano, dans le val de Mazara, proche de Trépano, ou plus exactement la déesse et la montagne prirent ce nom d'un roi Eryx, fils de Vénus et de Buté. On lui fit bâtir depuis un temple à Rome avec de magnifiques portiques, hors de la porte Colline.

La gens Julia, qui prétendait descendre d'Enée, se donnait Vénus comme ancêtre. Après la bataille de Pharsale en 46, César fit élever un magnifique temple de marbre et d'or dédié à Vénus genitrix (mère). Fréquemment César exploita cette filiation au cours de sa carrière.

La légende d'Énée intéressait de trop près les origines mêmes de Rome pour que le culte de Venus Genetrix ne prît pas un caractère national, surtout quand le descendant des Julii occupa dans l'État une situation prépondérante ; elle ne sera point seulement la mère d'Énée et de sa race, mais encore l'ancêtre et la protectrice du peuple romain.

CULTE.

Naissance de Vénus
Pompei

Les fêtes de Vénus commençaient le premier jour du mois d'Avril, qui pour cela se nommait mensis Veneris. Les jeunes filles, couronnées de guirlandes de fleurs, faisaient des veillées pendant trois nuits consécutives puis elles se partageaient en plusieurs groupes qui se répandaient à travers la ville et dans les alentours puis se rassembler sous des cabanes ombragées de myrte et y former des choeurs.

Les deux plus anciens cultes nettement certifiés sont ceux que l'on rendait à Vénus dans le bois sacré de Libitina et au voisinage du Circus Maximus. Le premier sanctuaire, dont l'emplacement contribuait à fonder l'identification de Vénus avec la déesse Libitina, est de date inconnue; le second fut commencé en 4459 = 295 par l'édile curule Q. Fabius Gurgess.
L'anniversaire de ces deux temples était célébré le 19 août, jour des Vinalia rustica, où les holitores avaient leur fête, ce qui met en relief la nature primitivement agraire de la Vénus italique. Sans être, jamais complètement effacé", ce caractère primitif va être relégué au second plan, le jour oû Aphrodite s'identifia à Vénus et se confondra petit à petit avec elle.

ICONOGRAPHIE.


Cliquez pour voir d'autres oeuvres

Les statues du type de la Venus Genetrix dont la Vénus du Louvre, est l'exemplaire le plus parfait.

La déesse, qui tend une pomme, soulève de la main droite audessus de son épaule les plis du chitôn, qui laisse à nu la partie gauche du buste.

 

FILIATION.

Dioné Jupiter
VENUS
Epoux* / Amant Enfants
Vulcain* -
Nombreux amants  

SOURCES ANTIQUES.

http://mythologica.fr