ATRAHASIS

Atrahasis est le héros du déluge, dans le mythe qui porte son nom.
Dans ce texte légendaire akkadien, dont la première composition serait antérieure à 1645 avant notre ère, Enki (ou Éa) dieu de l'Apsû, prévient Atrahasis qu'Enlil (dieu de l'Atmosphère) projette d'éliminer l'humanité en déclenchant un déluge de sept jours et sept nuits, et lui explique comment construire un bateau. Également connu sous le nom d'Outnapishtim, Atrahasis, qui signifie le « super sage », est considéré comme le « Noé babylonien » comme nous allons le voir dans la légende qui suit.

LÉGENDE.

En ce temps là les dieux, les Igigi, étaient obligés de faire tous les travaux pénibles comme creuser les canaux, labourer les champs, s'occuper des troupeaux, ceci ne leur plaisait pas énormément. Au bout de 3 600 ans, ils décidèrent que cela suffisait, ils brisèrent leur instruments de travail et ils s'armèrent pour affronter les Annunnaki comme Ellil qui, eux, ne travaillaient pas.
Or Ellil n'aimait pas être menacé en pleine nuit, son visage devint jaune comme un tamarin. Il convoqua les grands dieux pour entendre la cause des mécontents et ils décidèrent que Belet-ili, la déesse-matrice, créerait des mortels qui effectueront tout  le travail à leur place. Elle s'exécuta, créant sept hommes et sept femmes. Ce petit groupe engendra ensuite une nombreuse population, bien trop nombreuse pour Ellil car elle devint trop bruyante et troubla son sérénité.

Ellil décida de réduire la population et il envoya sur l'humanité trois fléaux:
- la peste
- la sécheresse
- la famine
Si au début Atrahasis arrive à contrecarrer les effets de ces cataclysmes, l'effet de chacune de ces trois plaies finit par être dévastateur et au bout de six années, les gens en viennent à dévorer leurs propres filles et ne peuvent plus effectuer le travail pour lequel ils ont été créés.

Enki et Ellil se querellèrent pour trouver un nouveau moyen de remédier à la situation de façon plus efficace et sans entrainer de méfaits notables. Ellil décida alors de faire une «mauvaise action» et de déclencher le Déluge ce qui ne résoudra pas le problème initial.
Voyant qu'il était inutile de discuter plus longtemps avec Ellil, Enki préfèra avertir Atrahasis par l'intermédiaire d'un songe, de l'imminence d'un cataclysme et il lui donna les instructions pour construire un bateau et il le prévient que le Déluge durera sept jours.

Malheureusement il manque un long passage qui aurait permis d'établir un parallèle avec le Déluge biblique ou celui de l'épopée de Gilgamesh. Le récit reprend lors du sacrifice offert par Atrahasis et les divinités se querellent pour déterminer qui est à blâmer parmi eux mais cherchent à trouver une nouvelle solution. Les dieux semblent s'accorder sur la nécessité de limiter la reproduction humaine. La responsabilité en incombera aux femmes, dont la fertilité sera diminuée, par la stérilité ou dans certaines catégories sociales.

Atrahasis reçut l'immortalité de la part des dieux et il vint s'établir à l'embouchure des fleuves, dans le jardin de Dilmun où demeurait Ea.

FILIATION

? Oubara -Toutou
ATRAHASIS
Epouse* / amante Enfants
   
http://mythologica.fr