HAYAGRIVA

Hayagriva
Hayagriva

Hayagriva (en tibétain Tamdrin) est l'aspect furieux d'une divinité protectrice du Vajrayana qui apparut d'abord dans la mythologie hindoue et qui fut introduit au Tibet au XIe siècle par Atisha.

Il incarne Avalokiteshvara sous la forme symbolique d'un cheval dont le hennissement est censé chasser les démons malfaisants; c'est pourquoi il est souvent invoqué par les gardiens de chevaux et son culte s'est répandu jusqu'en Mongolie. Il joue le rôle de Yidam ou divinité tutélaire.

On trouve son image sur les manches de dagues rituelles (phurbu)

Hayagriva est l'un des Dharmapalas, les « protecteurs de l'enseignement » du bouddhisme tibétain. Seigneur de la colère, il est le chef des dieux terrifiants appelés Drag-shed. Son nom signifie « cou de cheval ». Petit, il possède un ventre rebondi et une tête de cheval. Le bouddhisme considère Hayagriva comme une émanation soit du bouddha Amitabha, soit du bouddha Aksobya, mais aussi comme un aspect du Bodhisvatta Avalokitesvara.

Dans une légende hindoue, Hayagriva était l'un des Daityas, des Asouras géants qui affrontèrent les dieux. Il vola les Vedas, savoir sacré de l'hindouisme lorsqu'ils tombèrent de la bouche de Brahma. Vishnu, réincarné en Mataya, l'avatar poisson, parvint à tuer Hayagriva et à récupérer les textes sacrés.

https://mythologica.fr