NUMITOR

Fils aîné du roi d'Albe Procas, Numitor fut le seizième roi de la dynastie des Enéades.

❖ Légendes

Son frère cadet, Amulius, à la mort de son père, s'empara du pouvoir (v. Amulius), et en chassa Numitor. Puis, pour être sûr que personne ne tirerait vengeance de ce crime, il tua le fils de Numitor, et consacra la fille de celui-ci, Réa Silvia, au service de Vesta, ce qui l'obligeait à un célibat suffisament long pour qu'elle ne pût avoir d'enfant. Mais Réa fut aimée du dieu Mars et mit au monde deux jumeaux, Romulus et Rémus. Sur l'ordre d'Amulius, les deux enfants furent exposés au bord du Tibre. Mais ils ne périrent pas. La rivière en crue déposa la corbeille qui les portait au pied du Germale (le sommet Nord-Ouest du Palatin). Les enfants furent recueillis par le berger Faustulus et élevés sur le Palatin. Lorsqu'ils furent grands, ils menèrent la vie des bergers et, même, à l'occasion se livraient à des actes de brigandage. Un jour, au cours d'une rixe entre eux et les bergers de Numitor, qui faisaient paître leurs troupeaux sur l'Aventin, Rémus fut fait prisonnier et emmené à Albe. Conduit devant le roi, il témoigna d'une telle fierté que celui-ci fut intrigué. Mais Rémus, qui ignorait sa véritable origine, ne put satisfaire sa curiosité. Cependant, Romulus, mis au courant par Faustulus du secret de sa naissance, venait au secours de son frère avec une troupe de paysans. Il tua son grand-oncle, s'empara du palais, et rétablit son grand-père Numitor sur le trône.

Une autre version accorde un rôle plus important à Numitor dans le salut et l'éducation des jumeaux. Numitor aurait été au courant de la grossesse de sa fille Réa, et il aurait fait en sorte de se procurer deux enfants qu'il substitua à ceux de sa fille. Les deux fils de Réa furent envoyés par lui au berger Faustulus, sur le Palatin. Ils furent nourris par la femme de Faustulus, nommée Larentia, qui, autrefois, avait fait commerce de ses charmes, et avait mérité pour cela le nom de louve " (on appelait louves les femmes de peu de vertu). Une fois sevrés, les enfants furent envoyés à Gabii, pour y être élevés dans les lettres grecques. Quand ils revinrent au Palatin, auprès de celui qu'ils croyaient être leur père, Numitor s'arrangea pour leur susciter une querelle avec ses bergers, puis il se plaignit à Amulius de l'insolence de ces jeunes gens, qui, avec les paysans du voisinage, ravageaient ses troupeaux. Amulius, sans méfiance, convoqua tout le monde à Albe, pour juger le procès. Numitor, aidé de cette foule de jeunes gens, n'eut aucun mal à renverser son frère, et à se rétablir sur le trône. Puis, il donna à ses petits-fils un territoire pour y fonder une ville, l'endroit, précisément, où ils avaient été élevés par Faustulus. Il existe un certain nombre de variantes de la légende d'Amulius et de Numitor. Par exemple, tous deux auraient été les fils du héros Aventinus, ou encore ses petit-fils (Procas étant le fils de celui-ci). L'héritage de leur père aurait été partagé ainsi: l'un aurait pris le pouvoir (ce fut Amulius), l'autre choisit les trésors (ce fut Numitor). Ou encore, Procas leur avait conseillé de gouverner à la façon des consuls romains, en formant un collège de deux rois égaux. Mais Amulius s'empara seul du pouvoir.

https://mythologica.fr