Sigurd

"De nuit, après une longue chevauchée, Sigurd escalada une crête couronnée de flammes nommée Hindfell. Au centre du brasier, il aperçut une tour de pierre. Sigurd monté sur Grani traversa sans coup férir le rideau de flammes et là, au cœur de la tour, reposait le cercueil d'une guerrière. C'était Brunehilde, autrefois Walkyrie, bannie par Odin pour avoir osé défier sa volonté. Brunehilde condamnée à attendre qu'un héros de grand courage vienne la réveiller, ce que Sigurd accomplit. Brunehilde vit alors quel héros il était et pensa trouver son égal en courage et son maître en sagesse.

Sigurd devient son amant et sut qu'il devait aller trouver, dans les combats et les guerres, la réputation immortelle et la gloire dignes de sa bien-aimée. Pour lui prouver son amour et en guise de promesse de retour, Sigurd glissa au doigt de Brunehilde l'anneau d'Andvari. Sigurd, profitant du sommeil de sa belle enfourcha Grani et sortit du cercle de feu.
Brunehilde s'éveillant n'eut aucun souvenir mais la présence de l'Anneau lui fit dire qu'elle devait attendre la venue d'un guerrier assez valeureux pour franchir le cercle de flammes. A cet homme, et à aucun autre, elle ferait le serment de mariage."

"A la suite de bien des aventures, Sigurd pénétra dans les pays rhénans gouvernés par le roi des Nibelungs. Sigurd, le fameux héros tueur de dragon fut accueilli avec tous les honneurs et obtint l'amitié du monarque. Les trois fils du roi - Gunnar, Hogni et Guttorm - devinrent intimes de Sigurd et se prêtèrent d'indéfectibles serments de loyauté et d'amitié."
"Grimhild, mère de Gunnar, reine des Nibelungs vit qu'un grand profit irait à sa maison si sa fille Gudrun prenait pour mari Sigurd. Malheureusement, même si l'amour de Gudrun est acquit à Sigurd, l'inverse n'était pas de mise. Mais Grimhild est également sorcière et prépara un breuvage qu'elle fit boire à Sigurd. Le héros oublia Brunehilde et tourna son amour vers Gudrun la Belle.

Le mariage ne tarda pas et les Nibelungs accrurent leur puissance par ce mariage bienheureux. Dans le même temps, une rumeur ne cessait de s'accroître à la cour. Elle faisait état d'une vierge étrange et belle, retenue captive sur une montagne par un cercle de feu. Gunnar éprouva le désir de gagner cette vierge et d'en faire sa reine. Sur la demande de Grimhild, Sigurd accompagna son frère de sang. Avant de partir, Grimhild donna à Sigurd un philtre qui lui permettrait, si besoin était, de changer d'apparence et de devenir Gunnar. Les deux compagnons parvinrent à Hindfell. Pour franchir le cercle de flammes Gunnar éperonnait sa monture mais l'animal faillit à toutes les tentatives. Sigurd lui prêta Grani mais en pure perte. Alors Sigurd, après avoir avalé le philtre entreprit lui-même de rejoindre le centre de la montagne. Puis Brunehilde et Sigurd se firent face, sans se reconnaître. "- Qui donc êtes-vous ? -Mon nom est Gunnar de Nibelung et je vous réclame pour ma reine". Le prix de la main de Brunehilde était le franchissement des flammes, le prix est payé, Brunehilde ne pouvait refuser le héros qui l'avait accompli. Brunehilde tendit l'anneau d'or d'Andvari et ils passèrent trois nuits dans la Tour. Mais Sigurd, pour ne pas trahir Gunnar et ne pas déshonorer sa fiancée posa, à chacune des nuits, sa longue épée entre eux. Plus tard, quand on célébra le mariage de Brunehilde et de Gunnar, ce fut le vrai Gunnar qui honora Brunehilde à l'autel puis à la couche nuptiale. Les jours passèrent et l'entente régnait au pays des Nibelungs."

"Mais un jour alors que les deux reines se baignaient dans un fleuve, elles en vinrent à se disputer. Brunehilde vanta Gunnar comme supérieur à Sigurd, ne serait-ce que parce qu'il avait accompli l'exploit de franchir le cercle de feu. Mais à cet argument, Gudrun n'avait que faire car Sigurd lui avait révélé toute la vérité, et avec une certaine cruauté Gudrun exhiba l'anneau d'or d'Andavi que portait sa main, preuve de la supercherie. Courroucée par cet affront, Brunehilde alla trouver Gunnar et ses frères et railla son mari en le qualifiant de couard avant de le menacer et de lui dire que chaque homme pense que Gunnar a gagné sa femme par l'entreprise d'un autre et que non seulement content de se faire passer pour Gudrun, Sigurd a également pris place dans la couche nuptiale de l'ancienne Walkyrie."
"Le jeune Guttorm, l'esprit enflammé par ses deux frères se résolut à tuer Sigurd. Dans la nuit, il enfonça son épée dans l'homme qui le traversa. Sigurd, dans un dernier geste, lança violemment son épée terrifiante vers Guttorm qui s'enfuyait. Celui-ci fut coupé en deux. Brunehilde riait de sa vengeance. Mais sans joie. Le remords fit son œuvre et Brunehilde se suicida avec l'épée de Sigurd. Unie dans la mort à défaut de la vie. Sigurd et Brunehilded furent couchés côte à côte et les flammes de leur bucher funèbre eurent tôt fait de les consumer. Ainsi s'acheva l'existence de Sigurd tueur du dragon."

"Mais Andvarinaut est toujours au doigt de Gudrun, la malédiction d'Andvari n'est pas terminée. Quant au trésor du Nain, Gunnar et Hogni s'en sont emparé et l'ont caché dans le Rhin, à l'intérieur d'une caverne connue d'eux seuls."
"Gudrun, remplie d'horreur par la mort de Sigurd et le rôle de ses frères dans son assassinat entreprit elle aussi de se venger. Mais sa sorcière de mère veille et une fois encore, administra un philtre à l'insu de Gudrun qui eut pour effet de l'emplir d'amour et de fidélité à l'égard de ses frères. Gunnar et Hogni sont toujours occupés à accroître leur pouvoir et dans ce sens donnèrent leur sœur en mariage à Atli, roi des Huns. Atli puissant monarque, mais néanmoins plein de cupidité a entendu parler du trésor de Sigurd... Le temps passa et Gudrun donna deux fils à Atli. Puis Atli se décida à passer à l'action et invita Gunnar, Hogni et tous les seigneurs Nibelungs à une fête en ses murs.
C'est là que tous les Nibelungs furent mis à mort à la seule exception de Gunnar et Hogni, maintenus en vie pour avouer l'endroit où se cache le trésor. Les deux frères jurèrent, sur la foi d'un serment échangé entre eux, de ne jamais révéler l'emplacement de la caverne. Gunnar est d'autant plus résolu à ne dire mot que la tête tranchée de Hogni est tantôt amené à lui. "- Il n'y a jamais eu de serment. Je craignais seulement qu'Hogni pût troquer le trésor contre sa vie. Maintenant que vous avez tué mon frère, je suis seul à connaître le secret ! Jamais je ne le révélerai." Saisi d'un accès de rage, Atli mit fin à la vie de Gunnar."

"Gudrun, une nouvelle fois, eut le cœur empli de douleur par la mort de ses frères. Et cette fois, aucun philtre ne pouvait plus s'opposer. Décidée qu'elle était à venger l'anéantissement des Nibelungs. Atli fêta dans son palais sa victoire sur les Nibelungs. Gudrun commença par tuer ses deux enfants, fils d'Atli puis mêla leur sang au vin, embrocha et rôtit leurs entrailles et donna le tout à son mari. La nuit tombée, elle coupa la gorge du roi hun dans son sommeil et termina par mettre le feu au grand palais. S'ensuivit le plus grand bûcher jamais vu au pays des Huns, cause de la mort de tous les soldats et vassaux d'Atli."
Peu à peu, la folie envahit Gudrun tant ses souvenirs étaient effroyables. Elle quitta le pays, et se dirigea vers une haute falaise, ou elle contempla l'anneau rayonnant d'Andvari pour une dernière fois puis, en soupirant, emplit de pierres sa tunique et sauta dans la mer.

❖ Bibliographie

Quelques autres livres pour approfondir ce sujet.


04-Jan-2021
Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]