Les mythologies des Amériques peut se découper en trois grands thèmes : au nord un mythologie basée sur la Nature, au centre un mythologie où l'homme doit servir les dieux afin d'éviter des catastrophe et au sud un mythologie politique visant à justifier le pourvoir en place.

 Les pratiques religieuses traditionnelles des peuples de nord du Canada, que l’on retrouve avec bien des similitudes chez de nombreux peuples arctiques, comprennent l'animisme et le chamanisme, dans lesquels les guérisseurs spirituels font la médiation entre le monde terrestre et le monde des esprits.

Les peuples autochtones d'Amérique du Nord n’ont pas une mythologie unique ; toutefois elle présente dans ses légendes profondément ancrées dans la Nature, des éléments communs comme le Grand Esprit ou les "tricksters" , filous, qui apportent un peu d’humour et de folie dans la légende tout en transmettant subtilement des messages spirituels et moraux importants.

Les peuples d’Amérique centrale (Aztèques, Mayas, Olmèques, Toltèques) avaient une mythologie complexe dont les divinités affectaient directement la vie humaine en contrôlant la pluie, le soleil ou la fertilité. Ces divinités n’étaient ni miséricordieuses ni généreuses, mais des êtres puissants, qui ont créé le monde et les vivants, devaient être apaisées et nourris de sang humain afin d'éviter les catastrophes. D’où la notion de sacrifices humains plus ou moins volontairement consentis qui s'est développée dans la mésoamérique.

Le vaudou des Caraïbes est un mélange syncrétique de rituels catholiques romains développés pendant la période coloniale, basé sur les croyances traditionnelles africaines, avec des racines dans les traditions du Dahomey, Kongo et Yoruba, et l'influence des peuples autochtones Taino d'Haïti. On retrouve une pratique similaire à Cuba sous le nom de Santaria et au Brésil sous le nom de Candomblé.

En Amérique du sud, la mythologie a servi à plusieurs fins dans l'empire inca. Elle était souvent utilisée pour expliquer les phénomènes naturels ou pour donner aux habitants une façon de penser le monde. La mythologie inca a réussi s’implanter sur une vaste zone des territoires actuels de la Colombie, de l'Équateur, du Pérou, de la Bolivie, du Chili et de l'Argentine, incorporant dans un premier temps, de manière systématique, les territoires de les hautes terres centrales du Pérou au nord, grâce à l'influence politique, commerciale et militaire. Elle s'est nourrie d'une série de légendes et de mythes typiques de chaque ethnie, qui ont soutenu la religion panthéiste de l'Empire inca, centralisé à Cusco.

pub
AGORA
   Agora
   Foire Aux Questions
   Musées du monde
   favoris : CTRL+D
   Art et mythologie
CAPHARNAÜM
   Recherche
   Téléchargement
   Quiz
   Librairie de Clio
   Statistiques