AU-DELA

Les Mayas croyaient en l'existence de mondes successifs qui auraient été détruits par un déluge. Ils considéraient le monde comme composé de treize cieux, superposés les uns aux autres, et chacun dirigé par dieu.

Les hommes bons et vertueux menaient après leur mort une existence tranquille sous un arbre immense, Yaxche, qui étendait ses branches dans toutes les directions.
Là, oubliant toute leur fatigue et tous leurs tourments, rafraîchis par une brise fraiche qui soufflait et bercés par une musique douce, ils passaient le temps agréablement en conversations amicales et ils mangeaient une alimentation délicieuse.

Il y avait aussi neuf mondes inférieurs, également superposés, chacun avec son dieu spécifique, le plus bas étant dirigé par Ah Puch, ou seigneur de la mort.
L'enfer était sale, et crasseux. Ceux qui y demeuraient subissaient un froid horrible; persécutés par une faim tenace; épuisés de fatigue ils supportaient une angoisse perpétuelle. Comme si ce n'était pas assez, des milliers de mauvais esprits s'amusaient à les torturer et les soumettaient continuellement à des supplices inouïs.

XIBALBA.

Dans la mythologie Maya, Xibalba était le royaume des morts, où régnait le géant Hun Came. La route qui y menait était très dangereuse, semée d'embûches sans nombre, traversée par des torrents impétueux et bordée d'abîmes sans fond et son sol était jonché d'épines. Là vivaient les démons qui avaient osé défier les dieux.

MITNAL.

Enfer souterrain où les défunts qui ont mené une mauvaise vie étaient torturés; c'était le neuvième et dernier monde où régnait Hunhau (ou Ah Puch) dans l'obscurité et le froid éternels.

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr