Arts

Les Incas sont célèbres à juste titre pour leur architecture et leurs réalisations dans le domaine des travaux publics: routes, ponts, aqueducs et terrasses de culture, ou andenes. Les plus beaux spécimens de l'architecture inca, ceux où l'on peut le mieux admirer le célèbre appareillage de pierres étroitement encastrées sans mortier, se trouvent à Cuzco, la capitale du Tahuantinsuyu, et dans ses environs.
A l'origine simple groupement de chaumières, Cuzco devint sous le règne de Pachucutec une cité aux vastes places bordées d'édifices imposants, réservés au souverain, à la noblesse et aux prêtres. De la place principale, Huacaipata, partaient les quatre routes dallées qui reliaient Cuzco aux quatre provinces du Tahuantinsuyu, tandis que, du haut de ses trois murailles en dents de scie, la forteresse de Sacsahuaman dominait la ville de ses blocs cyclopéens, assemblés par des hommes qui ignoraient la roue et ne possédaient que des outils de pierre et de bronze.
Dispersés dans la vallée du Cuzco et jusqu'aux limites de la forêt amazonienne, des édifices religieux ou forteresses, tels que Kencco, Pucara, Ollantaytambo, Machu Picchu, préservaient l'accès de la capitale contre toute incursion ennemie.
Les voyageurs approchant de la capitale s'écriaient: «Je te salue, grande cité de Cuzco », et ils saluaient ceux qui en sortaient, car ils venaient de la ville des dieux. Contrastant avec les réalisations architecturales, les arts de la poterie et des textiles n'atteignent pas la perfection des oeuvres des civilisations précédentes; technique et facture sont bonnes, mais un décor et des formes stéréotypées reflètent une production en série.

❖ Arts

https://mythologica.fr