VAMPIRE

Le baiser du vampire

Un vampire est un être qui suivant la superstition populaire, sort de sa tombe pour sucer le sang des vivants. Le vampire porte aussi le nom de broucolaque, vrykolakas, oupire et katanès.

Ni mort, ni vivant, mais vivant dans la mort, le vampire est, une anomalie parmi les monstres.
Il est généralement décrit comme un être très maigre, poilu et muni de dents acérées, qui devient, une fois repu, gras à en éclater, et le sang frais de ses victimes lui sort de la bouche.
Le vampire est doué d'une force surhumaine, qui lui permet de soulever la dalle du tombeau. Il se plaît à effrayer les braves gens en venant frapper à leur porte la nuit, car il déteste le soleil, privé qu'il est d'ombre et de reflet. Il émet de sourds grognements au fond de son sépulcre et devant lui, les chiens tombent en arrêt.

Les suicidés, les excommuniés, les sorciers, ont de fortes chances de devenir vampires après leur décès, mais surtout les personnes qui ont été mordues à la veine jugulaire et sucées par un vampire.
Cette superstition, très ancienne dans la littérature. (Sumer, Egypte, lsraël et Chine), a été étudiée par dom Augustin Calmet dans son Traité sur les apparitions (1731). voir Fantastique.

 

 

Vampire
Vampire d'après Hildebrandt

Vampire d'après Burne-Jones

 

 

BIBLIOGRAPHIE.

https://mythologica.fr