Superstitions

La superstition résulte de la mise en rapport arbitraire et magique de faits sans rapport entre eux dans la réalité. Cette croyance irraisonnée donne à un évènement fortuit, à une situation particulière, à certains signes, à un objet ou à un geste anodin, un pouvoir surnaturel qui peut être interprété comme un présage ou comme ayant une influence magique sur notre vie. Doté d'une force occulte, l'objet de la superstition peut annoncer l'avenir, attirer la chance ou la malchance, sans qu'il y ait de relation de cause à effet.

Superstitions
Araignée
La vue d'une araignée est un présage favorable, sauf le matin, tuer une araignée le soir expose au tourment.
 
Chat noir
Depuis le Moyen-Âge les chats noirs sont mal aimés. On les associe en général à ceux dont les sorcières aimaient s'entourer. Le noir renvoie simplement à la couleur triste.
Chiffre 13
Globalement le chiffre 13 passe pour porter malheur. Que ce soit le vendredi 13 ou le fait d'être 13 à table. Cela fait référence à la Cène où Jésus et les 12 apôtres étaient treize à participer à leur dernier repas. Pour conjurer le sort il suffit de faire comme dans le célèbre hôtel Savoy en Angleterre, quand 13 convives s'installaient, on conduisait à la table le « Savoy Black Cat » en guise de 14e convive. Ne pas croire que cette croyance a disparu au XXIe siècle puisque dans certains endroits il n'y a pas de chambre 13, ni de treizième étage. On notera toutefois que le vendredi 13 n'est pas considéré comme néfaste par les joueurs de la loterie.
Couteau
On n'offre pas de couteau car cela coupe l'amitié. En revanche on peu l'acheter pour une somme symbolique.
Miroir.
Briser un miroir est superstition est l'une des plus anciennes. Elle frappait déjà les citoyens de l'Empire romain. Selon leurs croyances, un miroir ne renverrait pas uniquement l'image des corps, mais aussi des âmes. Briser un miroir reviendrait donc à abimer son âme. Pour ce qui est du chiffre sept il correspond au "cycle de la vie" des Romains. Si un individu brisait un miroir, la malédiction devait courir jusqu’à la fin de son cycle, soit au maximum 7 ans.
 
Pain à l'envers
Les boulangers du moyen âge avaient pour habitude de réserver une miche de pain pour le bourreau. Celle-ci était posée à l'envers pour que tout le monde puisse s'en apercevoir.
Sel
Renverser le sel n'est pas de bon augure si cela arrive jeter en immédiatement au-dessus de votre épaule gauche.
Toucher du bois
Conjurer le mauvais sort en touchant du bois est une tradition liée au christianisme. Le bois représente ici la Croix du Christ. Toucher du bois revient de ce fait à réaliser une sorte de prière silencieuse.
Trèfle
Le trèfle à quatre feuilles est un puissant talisman et un porte bonheur réputé mais on doit le trouver soi-même.

Certaines superstitions sont bien récentes. Vers 1920, Ivar Kreuger, le roi de l'allumette, a inventé une superstition censée toucher les soldats de la Première Guerre mondiale. Il affirmait que partager la même allumette entre trois soldats conduisait à la mort de l'un des trois, en laissant le temps à un soldat ennemi de remarquer la lueur lorsque le premier allumait sa cigarette, de viser lorsque le second allumait la sienne et enfin de tirer lorsque le troisième tenait l'allumette. Partant de cette prétendue superstition, le fait de partager une allumette entre trois personnes est devenu synonyme de malchance.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]