Louviers

Il s'agit de la troisième grande et scandaleuse affaire de sorcellerie en France, après celles d'Aix-en-Provence et de Loudun.

L'affaire

Grandier brulé sur la place du marché de Loudun

L'héroïne en fut Madeleine Bavent, entrée à l'âge de dix-huit ans au petit couvent des Tertiaires franciscaines de Louviers (Normandie), fondé en 1616. Après certaines libertés prises par son premier confesseur, le Père Pierre David (influencé par l'Illuminisme, qui affirmait que les « illuminés du St-Esprit » ne pouvaient pas pécher), elle fut séduite par son successeur, le Père Mathurin Picard. Les faits, qui durèrent de 1628 à 1642, ne transpirèrent qu'à la mort du Père Picard.

A ce moment, Madeleine Bavent accusa le défunt de lui avoir préparé des philtres, d'avoir célébré des messes noires et organisé des sabbats , avec l'aide de son assistant, le Père Thomas Boullé. Elle prétendit également avoir été visitée par le Diable, sous la forme d'un chat noir. Au même moment, quatorze au moins des cinquante-deux religieuses du couvent se déclarèrent possédées par les démons (Putiphar, Dagon, Groncade, Léviathan, Asmodée et autres) et tombèrent, en public, dans des crises d'hystérie collective dont elles rejetèrent la responsabilité sur Madeleine Bavent. Celle-ci fut accusée de sorcellerie en mars 1643, par Mgr de Péricaud, évêque d'Evreux. Chassée de l'ordre, Bavent fut condamnée à l'emprisonnement à vie. L'enquête ne fut pas éteinte pour autant, et le Parlement de Rouen poursuivit ses recherches jusqu'en 1647.

Le 2 juillet 1644, le Père Boullé fut arrêté pour sorcellerie, torturé et finalement brûlé vif, le 21 août 1647, malgré ses protestations d'innocence. On alla même jusqu'à déterrer le corps du Père Picard et celui d'un autre inculpé, le Père David, pour les jeter dans un bûcher. Enfin, les religieuses du couvent furent dispersées dans diverses maisons, où plusieurs d'entre elles vécurent paralysées. De là vient la réputation de ville diabolique accordée à Louviers, comme à Loudun.

En 1948, on y signalait encore un cas de maison hantée, avec manifestations bruyantes et phénomènes de lévitation.

Sources : Le dictionnaire du diable et de la démonologie

❖ Bibliographie

Bibliothèque virtuelle
https://mythologica.fr