Croyances

Les croyances sont une déviation populaire de la magie, en opposition formelle avec la religion.

Sorcière au Sabbat, Luis Ricardo FALLERO

Par le manque d'entregent de ses adeptes, par ses « petites recettes » et ses cruautés, elle s'oppose à la magie, connaissance mieux organisée et officialisée.

Il y a dans la croyance les trois degrés suivants : l'opinion, la foi, et la science.
Lorsque notre croyance est telle qu'elle existe non-seulement pour nous, mais pour tout le monde, et que nous avons le droit de l'imposer aux autres, nous avons alors la science ou la certitude.
Si la croyance n'est suffisante que pour nous, et que nous ne puissions l'imposer aux autres, c'est la foi ou la conviction.
L'opinion est une croyance insuffisante et pour les autres et pour nous-mêmes. La science exclut l'opinion : ainsi dans les mathématiques pures il n'y a point d'opinion; il faut savoir, ou s'abstenir de tout jugement.
Il en est de même des principes moraux : l'opinion que telle ou telle action est permise ne suffit pas, il faut savoir qu'elle l'est. La croyance produite par la raison spéculative n'a ni la faiblesse d'une opinion ni la force d'une certitude : c'est la foi; telle est l'espèce de croyance que comporte la théologie naturelle.
Cousin, Leçons sur la philosophie de Kant,1857.

Aiguillette
Envoutement
Exorcisme
Sabbat
Sorcellerie
Sorciers
❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]