Cérémonie

Le cercle magique détermine non seulement un lieu, mais aussi son orientation géographique (table dressée dans un axe Nord/Sud ou Est/Ouest). Il sert à délimiter dans l'espace et dans le temps une zone géographique où les égrégores devraient se manifester.

Les mots « évocation » et « invocation » sont souvent confondus mais ces deux notions sont fort différentes.

L'évocation, du latin « ex vocare, appeler au-dehors », est un rite qui appelle une entité sans pour autant la faire agir et encore moins se manifester. L'égrégore évoqué est nécessaire pour équilibrer les systèmes magiques et protéger le mage. On évoque d'habitude un égrégore dit « divin », que ce soit celui de Dieu, de Lilith, de Lucifer, de Satan ou autre, selon la « divinité » que l'on appelle, afin d'attirer sur soi une protection énergétique. On parle également d'épiclèses, voire de prières.
L'invocation, du latin « in vocare, appeler en dedans », est un rite qui suit l'Évocation et qui condense les énergies égrégoriennes dans le système clos du mage. On ordonne au démon de venir et de se manifester, afin qu'on puisse lui donner mission.

La Conjuration du latin « conjuratio, serment, alliance » est un rite qui précise la mission exigée du démon. D'ordinaire sont incluses, dans cette alliance, les offrandes et les formules vibratoires qui sont prévues pour soumettre l'Entité. Le Pacte est une Conjuration, mais, dans les techniques d'envoûtement, il est clair que la partie conjuratoire est présente et constitue, malgré les apparences, une sorte de pacte entre le mage et le démon invoqué.

Le renvoi est indispensable pour désactiver les énergies mises en branle et les dissoudre au sein du système magique. Il est malheureusement souvent omis dans les livres traitant des rituels. C'est dommage et dangereux. Il faut impérativement procéder au renvoi des énergies qui ont été activées.

❖ Bibliographie

Quelques livres de librairie pour approfondir le sujet.

Bibliothèque virtuelle
Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]