titre

La secte Kagyupa (transmission orale) a été fondée par Marpa, né dans le Sud du Tibet, qui vécut de 1012 à 1098.

❖ Ecole Kagyupa.

Après avoir étudié le sanscrit, Marpa vendit tous ses biens et partit pour l'Inde. Il y  rencontra Naropa, disciple de Tilopa et célèbre maître de Vajrayana, qui l'initia aux doctrines tantriques.

Milarepa Gompa
Monastère où se situe la grotte de Milarepa

L'itinéraire spirituel de Marpa devait l'amener à retourner en Inde à plusieurs reprises. Il étudia les livres sacrés de la tradition Vajravana qu'il traduisit en tibétain.
Le disciple le plus célèbre de Marpa fut Milarepa (1040-1123), le poète le plus révéré du Tibet. Encore enfant, Milarepa se trouva mêlé à une querelle familiale. Sa mère ayant refusé d'épouser le frère de son mari décédé, celui-ci, furieux, s'empara de tous ses biens, la laissant sans ressources. La mère de Milarepa le poussa à s'initier à la magie noire auprès d'un sorcier pour se venger. C'est ainsi qu'il tua les membres de la famille ennemie et détruisit leurs biens. Milarepa avait agi pour donner satisfaction à sa mère. Mais il fut dévoré de remords et alla chercher auprès de Marpa le moyen d'expier ses crimes. Marpa soumit Milarepa à toute sorte d'épreuves avant de l'initier et de lui donner la responsabilité de diffuser sa doctrine.

Tsurphu Gompa
Monastère de Tsurphu

Après quoi, Milarepa passa six ans dans la solitude, en méditation dans une grotte, vêtu seulement d'une légère tunique de coton, d'où son nom qui signifie « celui qui est vêtu de coton ». Lorsqu'il retourna chez lui, sa mère était morte, sa maison en ruine et sa sœur réduite à la misère. Il décida de se faire ermite et de rechercher la libération ultime. Il passa le reste de sa vie dans la montagne, où il atteignit son but. Les chants et les poésies qu'il laissa derrière lui, connus sous le titre : Les Cent Mille Chants de Milarepa, sont révérés par les Tibétains.
Gampopa, disciple de Marpa, fonda une sous-division de l'école Kagyupa : la secte Karmapa. Un de ses disciples, Dusum Khenpo, fonda le principal monastère Karmapa à Tsurphu (près de Lhassa) en 1189. Il existe une autre sous-secte, les Drukpa, qu'on trouve à l'heure actuelle au Bhoutan et au Ladakh. Le 16e Gyalwa Karmapa, chef de l’école Kagyupa, est né au Tibet en 1924. Il s'est enfui du Tibet en 1959 et a fondé le monastère de Rumtek au Sikkim, son principal siège en exil ; il est mort au Sikkim en 1981.

Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]