titre

 

Nature du bouddhisme.

L'un des principes fondamentaux de la doctrine bouddhiste (ou dharma), ce en quoi elle se distingue des autres religions de l'époque, c'est l'effondrement de la notion de conscience: il n'existe pas de moi permanent. Rien de ce qui existe, le monde, les êtres, pas plus que le soi, n'échappe à l'éphémère: tout est condamné au changement perpétuel et, finalement, à périr. L'éphémère étant une donnée inévitable de la vie, nous ne pouvons prétendre à un bonheur réel qu'en nous détachant des notions illusoires de "conscience de soi" et de "possession". Un tel détachement s'obtient grâce à des techniques appropriées de méditation (dhyana).

4 nobles Vérités.

Les bouddhistes croient que les enseignements de Gautama peuvent être exprimés succinctement dans les Quatre Nobles Vérités.
1. Exister, c'est souffrir.
2. La souffrance est causée par le désir et l'attachement aux choses.
3. La souffrance cesse avec l'abolition du désir.
4. Il existe une Voie pour mettre fin à cette souffrance.
Cette Voie diffère selon le type de bouddhisme.
Les bouddhistes du Pays pur comptent sur le pouvoir d'Amida pour être aidés.

Les bouddhistes zen se basent sur la méditation.
Les bouddhistes du Theravada ont une formule qui décrit la Voie: il s'agit du Noble Chemin à Huit Facettes.
1. La parfaite compréhension, ou connaissance.
2. La parfaite attitude, ou résolution.
3. Le parfait discours.
4. La parfaite action.
5. La parfaite occupation, ou façon de vivre.
6. L'effort parfait
7. L'attention parfaite.
8. La maîtrise de soi parfaite, ou méditation.
Pour certains bouddhistes, ces perfections ne peuvent être atteintes qu'après une longue méditation et en menant une vie strictement morale. D'autres croient que le Bouddha aide ceux qui requièrent son assistance, ou que ces perfections sont déjà en chacun de nous.

Les différents courants du bouddhisme page suivante

Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]