TRAJAN

Trajan

Son père, homme nouMarcus Ulpius Trajanus Crinitus, empereur romain, né à Itallca (Espagne) l'an 52 de notre ère d'une famille de l'ordre sénatorial, mort à Sélinonte de Cilicie en 117.

veau, protégé de Vespasien, fut consul. Trajan fit sous lui ses premières armes, devint consul, commanda les légions de basse Germanie.
Adopté par Nerva, il fut proclamé empereur à la mort de ce prince (98). Il était alors sur le Rhin. Il ne vint à Rome que l'année suivante, et gagna les cœurs par sa déférence pour le Sénat.
L'un de ses titres les plus glorieux est l'institution alimentaire, ou service d'assistance pour les enfants pauvres, dont Nerva avait eu l'idée. Grâce à un ingénieux mécanisme de prêts, cette institution était aussi un encouragement donné à l'agriculture.
Trajan fut impitoyable pour les délateurs.

Sa correspondance avec Pline montre avec quelle conscience il étudiait les questions qu'on lui posait.
Les chrétiens furent cependant persécutés sous son règne.
Trajan fut un grand bâtisseur. La principale œuvre créée par lui fut un fut creusé en arrière de celui de Claude: ceux de CentumceUœ (Civita-vecchia) , d'Ancône, furent créés; on admire encore sur le Tage, le pont d'Alcantara.
Trajan ne fut pas moins habile homme de guerre. Pour en finir avec la crainte que les Daces inspiraient à l'empire, il transporta la frontière sur l'autre rive du Danube. Une première expédition eut lieu en 101 et 102, une autre en 105. Après la conquête, il procéda à l'organisation du pays. L'empreinte romaine fut profondément gravée, qu'aujourd'hui encore la Roumanie en porte la trace. En Orient il créa une province d'Arabie, et entreprit contre les Parthes une expédition qu'il interrompit après de brillants succès devant la menace d'une insurrection générale. Il opéra difficilement son retour, et décéda à Sélinonte. .
On doit relever contre Trajan l'infamie de ses mœurs privées. L'homme public mérita le surnom d'Optimus (Très bon) que lui décerna le Sénat.

http://mythologica.fr