SIGURD ⑴

Sigurd est le héros d'une saga islandaise anonyme en prose, Völsungasaga, qui date du treizième-siècle, Ce texte est basé sur les légendes de la vieille culture folklorique scandinave qui survivent dans l'Older Edda (ou Edda poétique) et dans le Younger Edda (ou Edda en prose). L'histoire de Sigurd a servi de source à Wagner, à William Morris et à Tolkien.

LÉGENDE.

La Saga Völsunga commence par l'histoire du héros Sigi, fils mortel d'Odin et combattant valeureux. Son fils est Réric, d'égale valeur mais il ne réussit pas à donner à la reine un fils et héritier. Mais après quelque artifice magique, sa reine donne naissance à Völsung, troisième de la lignée royale. Sa taille et sa force sont impressionnantes, il engendre dix fils et une fille ; les aînés étant Sigmund et Signy, jumeaux de sexe différents.
Par la suite, Sigmund se voit confier par Odin une épée capable de fendre la pierre et de trancher l'acier. Le destin de Sigmund se voit lier à cette épée et, grâce à elle, il acquiert une réputation exceptionnelle.
Pendant ce temps, Signy sœur de Sigumund se marie avec le roi des Goths. Mais pendant les noces Sigmund et ses neuf frères sont capturés et meurt chacun leur tour, dévorés par un loup, mère du roi. Seul Sigmund aidé de Signy survivra.
Signy, obsédée par la vengeance de ses frères, jette un charme sur son frère Sigmund qui ne se brisera qu'une fois sa vengeance achevée. Sous le charme, Sigmund fait l'amour à sa sœur et de cette relation naîtra un enfant : Sinfjolti. A eux deux, Sinfjolti et Sigmund aidé par l'épée d'Odin accomplissent leur vengeance. Signy révèle alors l'union incestueuse dont Sigmund a été "victime" puis se jette dans le brasier.

Bien après, Sigmund revendique le trône de son père, qui l'obtient. Après quelques années de règne, son fils meurt empoisonné. Comme chaque roi, Sigmund part défendre son royaume et au cours d'une bataille, Sigmund frappe de son épée la hampe de la lance tenue par un vieillard, c'est alors que l'épée se brise. Sigmund reconnaît Odin et sait que son destin est achevé. Les ennemis de Sigmund le blessent alors mortellement. Dans son dernier souffle, Sigmund dit à sa femme de ramasser les tronçons du glaive d'Odin. Car il connaît la prophétie d'après laquelle son fils obtiendra, grâce à l'épée reforgée, une récompense comme jamais mortel n'en a reçu. Maintenant sans roi, la reine part se réfugier à la cour des Danois et donne naissance à un fils, Sigurd.

Dans ce royaume travaille un maître forgeron, Regin. Doté d'un grand savoir, et à la surprise de tous puisque très secret, Regin prend Sigurd sous sa protection pour son apprentissage. Au cours d'un de ces voyages solitaires dont il avait l'habitude, Sigurd rencontra un vieil homme vêtu d'une cape et portant chapeau mou à large bord, il marchait en s'appuyant sur une lance en guise de canne. Le vieillard était borgne et son visage couvert d'une barbe grise. A Sigurd, il dit de choisir dans la prairie, au sein de son troupeau, le cheval qui lui plairait. Sigurd choisit Grani, ce qui veut dire Robe Grise, rapide comme le vif-argent. Son père est Sleipnir, étalon à six pattes d'Asgard.

Peu après cet épisode, Regin fit appeler le jeune homme et lui dit qu'il était temps qu'il lui raconte une histoire. Il lui tint alors ce discours :
"Jeune Sigurd, il est temps maintenant de me connaître pour celui que je suis. Ma naissance est d'une époque où le Temps n'existait pas. Les Géants et les Nains possédaient une force terrible ; quant aux Magiciens, ils avaient un tel pouvoir que les Dieux eux-mêmes craignaient de traverser seuls les terres de Midgard".

"A cette époque, trois Dieux - Odin, Honi et Loki - vécurent une aventure à Midgard. Au cours d'une pêche, ils prirent un saumon et une loutre. Ils emmenèrent le saumon pour sa viande et écorchèrent la loutre pour sa peau puis arrivèrent à la demeure du Magicien Hreidmar, juste au-dessus de la forêt appelée Mirkwood. Les trois Dieux offrirent la peau de loutre à leur hôte. Sur le champ, le Magicien entra dans une colère noire. La loutre que les Dieux avaient écorché était la loutre sous la forme de laquelle le fils préféré de Hreidmar aimait à se transformer. Immédiatement, le Magicien fit enchaîner les Dieux par son puissant fils Fafnir à l'aide de la chaîne que Regin avait forgé, les Dieux devaient être ensuite mis à mort."
"Odin prit alors la parole et réussit à convaincre qu'ils avaient tué la loutre sans savoir qui il était. En prix de cette erreur, Odin convainquit le Magicien qu'une indemnité bien mesurée devrait réussir à réparer le tort. Le Roi-Magicien fixa ses conditions : "Remplissez d'or la peau de mon fils ; ensuite, couvrez-là d'or ; quand ce sera fait, je vous accorderai la vie sauve."
"Loki, ayant lancé la pierre fatale fut désigné pour rapporter l'indemnité. Sur le conseil d'Odin, Loki alla trouver le Nain Andvari puis lui prit son magot d'or. Il arracha également un Anneau au doigt d'Andvari. Cet Anneau était Andvarinaut, nom qui signifie "Destin d'Andvar", car il a le pouvoir d'engendrer l'or. Si bien que le trésor d'Andvari ne faisait que grossir. A lui seul, cet anneau avait autant de valeur que tout le reste. Le Nain poussait des cris perçants : "Je te maudis pour ce que tu viens de faire. Cette malédiction, l'anneau et le trésor qu'il crée la maintiendront à jamais. Tous ceux qui posséderont, même un moment, l'anneau et son trésor seront détruits".

"Loki s'en revint donc payer prix de la libération de ses amis et donna le magot d'or ainsi que l'Anneau à Hreidmar. Comme promis, Fafnir libéra les trois Dieux.
Le Roi-Magicien enferma le trésor dans de grands coffres de chêne, sauf Andvarinaut qu'il enfila à son doigt. La vie sembla se poursuivre comme auparavant mais l'Anneau ne cessait de tourmenter Fafnir. Advint la nuit où Fafnir coupa la gorge de son père pendant son sommeil et s'appropria l'Anneau. Depuis, Fafnir est dominé par la haine et il a mis à mort tous ceux qui ont croisé sa route. Son apparence est à l'image de son démon intérieur. Il a pris forme de serpent, d'un monstreux dragon, le plus impressionnant de cette époque et même de tous les temps."

Sigurd rencontre Fafnir

"Telle est mon histoire conclue Regin. Tue-moi ce dragon et venge mon père. Tu en recueilleras une immense gloire. Aide-moi à récupérer ma part de l'indemnité et tu obtiendras, en plus de la gloire, l'anneau d'Andvari et la majeure partie du trésor."
Pour cette mission, Sigurd alla demander à sa mère les tronçons de la lame paternelle offerte par Odin. Puis Regin se mit à l'ouvrage et après quelque temps les runes sacrées retrouvèrent leur brillant ; les anneaux gravés sur l'acier luisaient à nouveau comme argent, les flammes de la lumière du jour naissaient sur les tranchants de la lame. La lame retrouva tous ses pouvoirs. Gram, c'est son nom, était reforgée.

"Sigurd se mit alors en route pour affronter Fafnir. Celui-ci ne quittait son lit qu'une fois par jour pour se désaltérer dans une mare immonde. Sigurd creusa un trou et perfora de sa lame le ventre du dragon jusqu'à son cœur. Ainsi mourut Fafnir, le plus grand de tous les dragons.
Regin demanda ensuite à Sigurd d'ôter le cœur du dragon et de le faire rôtir, il affirmait qu'après l'avoir mangé, lui seul aurait à supporter la responsabilité du meurtre de Fafnir. Sigurd fit comme Regin lui demandait, il fit rôtir le cœur mais pendant la cuisson, le sang de Fafnir se répandit sur ses doigts. Sigurd se lécha les doigts et s'aperçut à sa grande surprise qu'il pouvait comprendre désormais le langage des oiseaux.

Les oiseaux fort attristés, prévinrent Sigurd du complot de Regin qui projetait de le tuer et de s'emparer de son cheval et son épée. Juste à ce moment Regin attaqua mais Sigurd, d'un coup d'épée subit, fit sauter la tête de Regin de ses épaules."
"Sigurd emmena ensuite le trésor et l'Anneau et partit vers le pays des Francs mais seulement après avoir vécu de nouvelles aventures et vengé son père".

page 2 page suivante

http://mythologica.fr