sommaire
ART MAYA.

barre
menu
jaune Accueil.
vert Arts.
jaune Carte.
grey Histoire.
vert Civilisation.
jaune Glossaire.
rouge Mythologie.
grey Religion.
separ
Ah Chicum Ek
Ah Kinchil
Ah Mun
Ah Puch
Ahau Kin
Bacabs
Buluc Chabtan
Cabracan
Camazotz
Can Tzional
Chaak
Chac Xib Chaac
Chicchan
Cosmogonie
Ek Chuah
Ek Xib Chaac
Enfers
Gucumatz
Hazonek
Hobnil
Hunab Ku
Hun Ahau
Hunahpu
Hun Hunahpu
Hun Batz
Hun Came
Itzamna
Ix Chel
Ix Tab
Jours
Kan Xib Chaac
Kawil
Kinich Ahau
Kisin
Kukulcan
Pauahtun
Popol Vu
Uayeb
Vucub Caquix
Vucub Hunahpu
Xamen Ek
Xbalanque
Yum Cimil
Yum Kaax
Zac Cimi
Zac Xib Chaac
Zipacna
separ

Les cités mayas sont essentiellement composées de temples et de palais disposés autour de places, constituant fréquemment des groupes distincts reliés par des chaussées surélevées. La plupart des cités possèdent également un ou plusieurs terrains de jeu de balle, qui se présentent sous la forme d'une allée comprise entre deux plates-formes allongées. Les pièces des temples et des palais sont étroites et sans fenêtres, en raison de la masse des murs soutenant la voûte. Les édifices sont placés sur des soubassements pyramidaux, plus hauts pour les temples que pour les palais, et sont pourvus d'escaliers d'accès. Autour des groupes principaux, on rencontre de nombreuses plates-formes d'habitation, en disposition très desserrée; les cités mayas n'ont rien d'une ville à constructions contiguës, à la manière européenne. La plus grande cité maya connue est Tikal, délimitée et protégée par des fossés et des étangs. On estime à 50 000 habitants sa population au cours du Classique récent. Outre les grandes cités, on trouve un réseau de centres secondaires et un semis général de hameaux à maisons plus ou moins dispersées. La construction de ces agglomérations suppose l'existence d'une organisation sociale hiérarchisée et complexe. Et cependant, la base économique de cette société semble avoir été une agriculture à techniques élémentaires : outillage de pierre et de bois, culture sur brûlis avec jachère longue, production alimentaire reposant essentiellement sur le maïs, peu d'animaux domestiques à part le dindon et le chien.

L'architecture utilise une maçonnerie de pierre taillée jointe au mortier. Les façades sont simples, soulignées de moulures horizontales. Elles étaient fréquemment décorées de bas-reliefs en stuc modelé, assez bien conservés à Palenque; ils étaient généralement peints. Le décor de la façade était prolongé par celui des hauts blocs de maçonnerie placés sur le toit. La sculpture maya est surtout renommée pour ses stèles, autels et linteaux. Les stèles, accompagnées d'autels, sont en général disposées devant les temples. Elles figurent le plus souvent des dignitaires à parure complexe, portant un sceptre ou une barre cérémonielle. Les linteaux peuvent être en pierre, ou en bois comme à Tikal. La sculpture maya est généralement exécutée en bas relief, mais elle peut être en ronde bosse quand le matériau le permet (à Copan, Quirigua et Tonina). Les fresques décorant les pièces sont rarement conservées; les plus célèbres que l'on connaisse sont celles de Bonampak. Les arts mineurs sont très brillants: parures de jade gravé, objets en os et coquille, figurines moulées et modelées (dont celles du célèbre style de laina) et céramique figurative polychrome se développent au Classique récent.

BIBLIOGRAPHIE. mythologica.fr

  • Dictionnaire des mythologies en 2 volumes d'Yves BONNEFOY, Flammarion, Paris 1999.
  • Mythes et mythologie de Félix Guirand et Joël Schmidt (Larousse 1996).
  • Dictionnaires et encyclopédies Larousse tous types et tous siècles.
  • Encyclopédie Universalis.
  • Encyclopédie de la mythologie d'Arthur Cotterell Edition Parragon 2004.
  • Encyclopédie illustrée de la mythologie de A. Cotterell et R. Storm. Editions de l'Orxois 2000.
  • Mythes et légendes du monde entier Editions de Lodi 2006.
  • Mythes aztèques et mayas de Karlk Taube Edition du seuil 1995
  • Les Mayas de Claude-François Baudez; Editions Belles lettres 2004
  • Les Mayas : Grandeur et chute d'une civilisation d'Arthur Andrew Demarest; Editions Tallandier 2007
Autres mythologies






 fiche précédente
retour
Haut de page Copyright © Mythologica.fr
2001 - 2009
 Impression fiche  Courriel  Fiche suivante
suite