AMATERASU

Ama

Amaterasu O mi kami, (Auguste Divinité qui illumine le ciel), la déesse du soleil et reine des "hautes plaines célestes" (Takama-no-hara ou Takama-ga-hara) est la plus honorée des kami du panthéon shintoïste japonais.
Née de l'œil gauche d'Izanagi, elle était si brillante que son père l'envoya au ciel sur l'Echelle Céleste où elle règne depuis. Il lui offrit pour son départ son collier de perles sacrées.

Elle est généralement représentée par un miroir métallique et ses représentations sous forme humaine sont plus récentes et d'origine populaire. Elle est traditionnellement vêtue d'un vêtement blanc à la doublure rouge et porte les cheveux longs et défaits.

Elle créa les champs de riz, appelés "inada". Elle inventa aussi l'art de tissage grâce au métier à tisser et apprit aux gens comment cultiver le blé et élever des vers à soie.
D'après une légende c'est Amaterasu et ses servantes qui tissaient la toile de l'univers qui n'était pas encore achevé et dans une autre version elles tissaient les vêtements des kami et des personnes qui officiaient lors des cérémonies de son culte.

CULTE.


Temple d'Ise (Wikipedia)

Elle est vénérée dans le plus ancien temple du shinto: le Naikû à Ise dans l'île d'Honshu. Ce temple est totalement démonté tous les vingt ans puis reconstruit dans sa forme originale.

LEGENDES.

Amaterasu sortant de la caverne par Utagawa Kunisada)
Amaterasu sortant de la caverne par Utagawa Kunisada

Elle était toujours offensée par les méfaits de son plus jeune frère Susanoo qui avait tué une de leurs sœurs et qui se montrait toujours aussi provocateur à son encontre.
Un jour il fit souffler une tempête sur son jardin fleuri et écorcha un poney qu'il lança à travers la salle de tissage sacré, alors elle décida d'aller se cacher dans une caverne (Ame-no Iwato). Elle ferma soigneusement l'entrée d'une lourde pierre et l'univers fut plongé dans l'obscurité et le chaos.

Alors le mal prospéra.
Tous les kami se réunirent près l'entrée de la caverne pour discuter du moyen de la faire sortir. Ils décidèrent d'organiser faire une grande fête. Ama No Uzume la déesse de la Gaieté commerça à chanter et à danser sensuellement sur un baquet renversé; comme elle tourbillonnait, ses vêtements virevoltaient amplement ce qui dévoilait ses jambes et sa poitrine. Ce spectacle tira des acclamations grivoises des quelques huit millions de kami assemblés devant l'entrée de la grotte.

Amaterasu
Amaterasu sort de la caverne
"Floating Lanterns & Golden Shrines"
par Rena Krasno et Toru Sugita

Curieuse d'entendre tant de cris et de gaieté, Amaterasu jeta un coup d'œil hors de la caverne. On avait accroché à un arbre voisin un miroir octogonal ("Yata no Okagami") forgé par Ishikori Dome à l'oeil unique. Uzume qui dansait toujours, cria à la cantonade: "Que ce jour soit loué, nous avons enfin trouvé une déesse aussi brillante que l'illustre Amaterasu, pour la remplacer!"

De plus en plus curieuse, Amaterasu sortit un peu plus pour voir à quoi pouvait bien ressembler cette nouvelle déesse qui devait la remplacer.

En effet une déesse radieuse et lumineuse se tenait parmi les dieux et les déesses mais elle réalisa un peu trop tard que ce n'était que le reflet de sa propre image dans le miroir. Alors Tajikarawo, dieu connu pour sa force, l'empêcha de retourner dans la caverne et les autres la supplièrent de ne jamais se cacher à nouveau.

Elle obtint en contrepartie que son frère Susanoo fut banni et que ses ongles lui fussent arrachés. De plus, ses propres descendants auraient à l'avenir la souveraineté sur le Japon.
Plus tard elle envoya son petit-fils, Ninigi No Mikoto, pacifier les îles japonaises, et elle lui donna le miroir sacré, l'épée et les bijoux qui devinrent les Bijoux Impériaux. Son arrière-petit-fils, Jimmu, devint le premier empereur du Japon. Ainsi était-elle considérée comme l'ancêtre de la dynastie impériale jusqu'en 1945.

FILIATION

lui même Izanagi
AMATERASU
Epoux Enfants
Tsukuyomi  
http://mythologica.fr