HÉPHAÏSTOS ⑵

AMOURS

Mars et Vulcain
Mars et Venus pris au filet de Vulcain
Marteen Van HEEMSKERK (1536)
© Kunsthistorisches Museum

Héra entoura désormais son fils de beaucoup d'égards et arrangea même son mariage avec Aphrodite qui malheureusement le trompa avec de nombreux dieux et mortels.
Un jour il la surprit avec Arès et enferma les deux amants dans un filet pour les exhiber devant tous les dieux hilares.

Un autre jour il tenta de séduire Athéna , victime d'une farce que lui avait faite, par pure malice, Poséidon. Ce fut Gaia qui enfanta accidentellement. Révoltée à l'idée d'être mère d'un enfant qu'Héphaïstos avait essayé de faire à Athéna, la Terre-Mère déclara qu'elle ne voulait pas se charger de son éducation. Athéna prit à sa charge l'enfant aussitôt né, elle l'appela Erichthonios et, afin que Poséidon ne puisse pas rire du succès de sa plaisanterie, elle le cacha dans une corbeille sacrée qu'elle remit à Aglaure (Aglauros), la fille aînée du roi athénien Cécrops, en lui donnant l'ordre d'en prendre grand soin et de ne pas soulever le couvercle ce qu'elle s'empressa de faire.

Il eut plus de bonheur avec une des Charites, Aglaé (Aglaia), (ou Charis selon Homère, Illiade XVIII, 382) qui l'aima d'un amour sincère et qui lui donna plusieurs filles qui apparaissent dans les chants Orphiques:
• Eukléia, déesse de la Bonne Réputation
• Euphème, déesse de l'Elocution
• Euthénia, déesse de la Propérité
• Philophrosine, déesse de l'Amitié
On cite aussi la Nymphe Cabira (ou Kabiero) de Thrace et fille de Protée, qui lui donna plusieurs enfants et en particulier Cacus qui fut tué par Héraclès et les Cabires qui étaient vénérés sur l'île de Lemnos.

Vénus demandant à Vulcain
des armes pour Enée
C.J. NATOIRE
© Musée Fabre Montpellier

   Médailles antiques
Sur la montagne aux sombres gorges
Où nul vivant ne pénétra,
Dans les antres de Lipara
Héphaïstos allume ses forges.

Il lève, l'illustre Ouvrier,
Ses bras dans la rouge fumée,
Et bat sur l'enclume enflammée
Le fer souple et le dur acier.

Les tridents, les dards, les épées,
Sortent en foule de sa main ;
Il forge des lances d'airain,
Des flèches aux pointes trempées.

Et Kypris, assise à l'écart,
Rit de ces armes meurtrières,
Moins puissantes que ses prières,
Moins terribles que son regard.
Leconte de Lisle

CULTE

Temple d'Héphaïstos
Temple d'Héphaïstos à Athènes

Son culte est apparu sur l'île de Lemnos au nord de la mer Egée où l'on situait ses forges sous le volcan Moschylos. Toutefois il avait d'autres ateliers toujours à proximité d'un volcan comme dans les îles Lipari sous l'Etna ou bien en Campanie sous le Vésuve. Il était aussi honoré en Carie sous la forme de statues grossièrement taillées.
A Athènes il était honoré dans son temple (ci-contre) et à deux autels l'un à l'Académie et l'autre dans l'Érechthéion.

ICONOGRAPHIE

Les représentations antiques sont assez rares. Les artistes modernes ont généralement donné à ce dieu des traits plein de rudesse, une barbe noire, un torse musclé mais des jambes contrefaites.

Vulcain enchaînant Prométhée
Dick van BABUREN
© rijksmuseum
La découverte de Vulcain

P. COSIMO
Thétis et Héphaïstos soutenu
par ses automates J.H. FUSSLI
tableaux à voir
cliquez pour voir

FILIATION

Héra
Héra
Zeus
(Zeus
)
Vulcain
HEPHAISTOS
Epouse* / amante Enfants
Vénus
Aphrodite
*
-
Gaia
Gaia
Erichthonios
Aglaia Eukléia
Euphème
Euthénia
Philophrosine
? (Rhadamanthe)
Cabira Divers enfants
Cacus
Les Cabires

SOURCES

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr