CHARITES

Grâces
Trois Grâces
© Elsie RUSSEL 1993

Déesses qui personnifiaient la Beauté et la Grâce, les Charites (Gr. Χαριτες) ou Grâces (Gratiae) chez les romains, étaient à l'origine des divinités de la végétation mais rapidement elles personnifièrent la vie festive et intense. Elles habitaient l'Olympe et faisaient partie de la suite de plusieurs divinités.

Elles étaient déjà mentionnées par Homère et Hésiode. On faisait d'elles les filles de Zeus et d'Eurynome, ou aussi d'Hélios et d'Aeglé, ou de Dionysos et de Coronis selon les auteurs.

On en comptait généralement trois dont les noms diffèrent selon les auteurs:
• Euphrosyne (joie de l'âme) représente la joie de vivre,
• Thalie
(la verdoyante) représente l'abondance,
• Aglaia
ou Aglaé (la brillante) la plus jeune, qui passe selon Hésiode pour l'épouse d'Héphaïstos à la place d'Aphrodite.
Aglaia était aussi la messagère d'Aphrodite.

Charites
Charites © Musée du Vatican

Homère (Iliade XVIII, 382) nomme Charis l'épouse d'Héphaïstos et présente Pasithéa comme la fille de Dionysos et d'Héra (Nonnus, Dionysiaca 31, 103 et Pau. IX, 35, 1-5).
Héra avait promis Pasithéa en mariage à Hypnos à condition qu'il veuille bien l'aider à endormir Zeus (Iliade XIV, 231) pendant un épisode de la guerre de Troie.

Quelquefois elles n'étaient de deux seulement comme à Sparte : Cléta et Phaenna ou à Athènes: Auxo et Hégémone. (Pau. IX, 35, 2-5)

On attribuait aux Charites des travaux de l'esprit mais aussi des œuvres d'art comme la robe d'Harmonie qu'elles tissèrent de leurs mains. Lorsqu'Aphrodite se mêla à la guerre de Troie, juste avant d'être blessée par Diomède, elle portait un vêtement tissé par les Charites elles-mêmes.

On les représenta d'abord comme toutes les déesses, vêtues et voilées mais plus tard, elles apparaissent nues exécutant une danse en se tenant par la main.

❖ Culte

Elles faisaient partie du cortège d'Apollon mais aussi d'Aphrodite ou de Dionysos. Elles avaient des temples à Elis, Delphes, Périnthe, mais on leur rendait un culte distinct par exemple à Orchomène et à Paros.
Selon Pausanias Etéocle d'Orchomène fut le premier à sacrifier aux Charites.

❖ Filiation


Eurynome Zeus
Zeus
CHARITES
Epoux* / amant Enfants
   

❖ Sources

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr