ASMODEE

Intendant des maisons de jeux aux Enfers, Asmodée est un démon destructeur dont le nom vient de l'hébreu Asmeday ou Achemedai ou Hashmodai, ou Chammadai, démon chef des Shedim qui, suivant la légende de Tobie (3,8), massacra les sept époux successifs de Sara.

LÉGENDE.

Asmodée
Asmodée

L'ange Raphaël le saisit enfin, l'enchaîna dans le désert de la Haute-Egypte. Il demeure dans une grotte auprès de la ville de Saata ou Taata. Tobie put enfin épouser Sara non sans avoir reçu un conseil éclairé de l'ange : « Il faut garder la continence avec elle pendant trois jours, et prier Dieu tous deux ensemble. » (Génèse VI, 16, 17 et 18) et qu’il y faut faire grillé le cœur d’un poisson sur des charbons ardents.

Certains auteurs affirment qu'il détrôna Salomon mais que ce dernier le vainquit et l'obligea à construire son temple, sans employer un seul instrument métallique.
Sous l'empereur Vespasien, un exorciste nommé Eléazar chassait les démons en mettant aux narines des possédés un anneau dans lequel se trouvait enchâssée « une racine d'une des espèces mentionnées par Salomon».
Asmodée s'intéresse beaucoup aux filles, tantôt il les trompait, et tantôt il tuait leurs maris par un excès d’amour et de jalousie.
On l'identifia à Samaël qui séduisit Eve, et on le vit troubler plus tard la quiétude des religieuses ursulines de Loudun. sœur Jeanne-des-Anges le qualifie aussi de démon de la luxure, le plaçant bien avant Grésil et Amant, ses démons familiers.En démonologie, Asmodée est le surintendant des maisons de jeu de la Cour infernale'" ; il se plait à semer l'erreur et la dissipation. C'est lui qui apprend aux hommes à devenir invisible ainsi que la géométrie.

On le prétend muni de trois têtes différentes: une de taureau, une de bélier et une d'homme à l'haleine de feu. Il est doté d'une queue de serpent et des pieds en pattes d'oie. Il commande 72 légions mais il obeit au roi Amoymon. .

LITTERATURE.

Alain-René Lesage (auteur français 1668 -1747) a fait d'Asmodée un bon petit diable, trop curieux peut-être: "le Diable boiteux" qui fut un grand succès de librairie du XVIIIe siècle.
Dans cette étrange aventure, un étudiant qui, ayant délivré un diable enfermé dans une fiole, se retrouve entraîné à sa suite à regarder tout ce qui se passe sous les toits de Madrid.

BIBLIOGRAPHIE.

http://mythologica.fr