JOSEPH

Joseph, patriarche hébreu, fils de Jacob et de Rachel,

Joseph vendu par ses frères
Konstantin Flavitsky (1855)

Voici le résumé de son histoire, telle qu'elle est racontée au livre de la Genèse : L'affection que lui portait son père, et aussi des récits imprudents de songes qui semblaient lui promettre un avenir glorieux, excitèrent contre Joseph la jalousie de ses frères. Livré par eux à des marchands ismaélites, Joseph fut emmené en Egypte et vendu à Putiphar, intendant de la maison royale et chef des eunuques. La femme de ce dernier calomnia le jeune Israélite, qu'elle n'avait pu séduire, et obligea son mari à le jeter en prison. Il y rencontra l'échanson et le panetier du pharaon, à qui il prédit l'avenir : heureux pour le premier, malheureux pour le second. Rentré en grâce, l'échanson se rappela son ancien compagnon de captivité, et le présenta à la cour. Joseph avait alors trente ans. Il calma les angoisses du pharaon en lui montrant, dans deux songes qui l'avaient épouvanté, l'annonce de sept années d'abondance que devaient suivre sept années de stérilité. Le prince le combla d'honneurs et lui confia l'administration de toute l'Egypte. Lei prédictions de Joseph se réalisèrent : il profita des sept années d'abondance pour accumuler dans les greniers de l'État d'immenses provisions de blé, qui préservèrent le pays de la famine pendant les sept années de disette.

Joseph et les rêves de Pharaon
(1857) J-A GUIGNET
Musée des B-A de Rouen

Pressés par le besoin, manquant de blé, les fils de Jacob se rendent alors en Egypte, sans savoir que le premier ministre est le frère qu'ils ont vendu comme esclave. Celui-ci, ému leur accorde un généreux pardon. A leur retour en Canaan, les fils de Jacob, après lui avoir raconté la gloire de Joseph menèrent leur père avec eux en Egypte, où le pharaon l'établit dans le pays de Gessen, avec toute sa famille. Joseph eut deux fils, Ephraim et Manassé, et conserva jusqu'à la fin de sa vie la confiance du pharaon. Ses restes, après sa mort, furent transportés à Hébron et ensevelis dans le tombeau de ses pères. Les détails de l'histoire de Joseph, consignés dans la Genèse, dénotent une profonde connaissance des coutumes et des moeurs égyptiennes à l'époque de la domination des Hyksos.

— Le manteau de Joseph. La femme de Putiphar, ayant conçu pour Joseph une passion criminelle, essaya de le séduire. Elle alla jusqu'à le saisir un jour par son manteau, pour l'attirer auprès d'elle. Pour lui échapper, Joseph abandonna son manteau et prit la fuite.

ICONOGRAPHIE.

Joseph et la femme de Putiphar
Lazzaro BALDI (c.1703)

L'histoire de Joseph a été représentée par Benozzo Gozzoli, dans d'admirables fresques du Campo-Santo de Pise ; par Raphaël, dans les Loges du Vatican ; par Andrea del Sarto, dans deux tableaux du palais. Pitti. Citons encore : Joseph racontant ses songes à ses frères, de Rembrandt ; d'Herman Swanewelt (Bâle) ; etc.

— La robe de Joseph rapportée à Jacob, de Rembrandt (1639). Joseph vendu par ses frères, fresque de Raphaël, dans les Loges ; peinture d'Hippolyte Flandrin, à l'église Saint, Germain-des-Prés (Paris); tableaux de J.-F. Armand (Besançon), P. de Moya (Madrid), Al. Magnaschi (palais épiscopal d'Orléans), Alexandre Decamps.

— Joseph et la femme de Putiphar ou la Chasteté de Joseph, fresque de Raphaël, dans les Loges tableaux de Carlo Cignani (musées de Dresde et de Besançon) ; A. Allori (Offices), Sim Cantarini (Dresde) ; Sébastien Bourdon (Angers), W. Van Mieris (Ermitage), Biliverti (Offices et galerie Barberini), L. Spada (Lille). Ce sujet a encore inspiré à Rembrandt une belle eau-forte, datée de 1634. Il existe aussi deux tableaux de ce maître représentant Joseph accusé par la femme de Putiphar, dont l'un est au musée de l'Ermitage. Le Pontormo a peint Joseph conduit en prison (musée des Offices).

— Joseph expliquant les songes du pharaon, de Subleyras (Toulouse).

— Joseph reconnu par ses frères, tableaux de Michel Corneille, P. de Cornélius, Coypel (Marseille), etc.

BIBLIOGRAPHIE.

Bibliothèque virtuelle
http://mythologica.fr